Les propositions pour réformer les retraites sont au cœur du débat présidentiel. Quelles sont celles qui pourraient améliorer le pouvoir d'achat des retraités ?
Réforme des retraites : combien pourraient vous faire gagner les candidats à la présidentielle ?

La réforme des retraites revient sur le devant de la scène. Après avoir été abandonnée en raison de la crise sanitaire, ce sujet explosif est un incontournable du prochain quinquennat. Objectif de la mesure, ramener le système de retraite à l’équilibre. Selon la Cour des comptes, il a accusé un déficit de 18 milliards d’euros en 2020 et "est appelé à rester durablement en déficit". Etant donné que les retraites représentent le premier poste de la dépense publique (327,9 milliards d’euros, soit 13,5 % du PIB), l’évolution de celles-ci est inévitable.

Car, d’un côté les actifs doivent financer par le jeu des cotisations les pensions des nombreux baby-boomeurs dont la durée de vie s’allonge, rappelle Le Figaro. Le pouvoir d’achat des travailleurs comme des retraités (en raison d’une revalorisation moindre des pensions dans le futur) est donc menacé. En fonction des scénarios, le niveau de vie des retraités devrait passer de 88%-92 % en 2040 à 75%-83 % en 2070. Il s’effondrerait ainsi à son niveau des années 1980, selon le COR.

"Contrairement au moment où j’ai été élu et où le Conseil d’orientation des retraites écrivait qu’il n’y avait pas de problème de financement des retraites, il y a maintenant un problème de financement", a concédé Emmanuel Macron au cours de son interview sur TF1-LCI, le 15 décembre dernier.

Réforme des retraites : un report de l’âge de départ inévitable ?

Si, selon la Dress et la Dares, un report de l’âge légal de départ à la retraite présagent un important "effet d’éviction" vers d’autres prestations sociales (chômage, invalidité, handicap, arrêts maladie…), les candidats à la présidentielle se positionnent sur deux mesures phares : l’âge de départ sur lequel les avis divergent, et la revalorisation des petites pensions.

D’après la Dress, la pension moyenne des 16,7 millions de retraités en France en 2019 était de 1 503 euros mensuels, soit 1 393 euros net en moyenne. Quant à l’âge moyen conjoncturel de départ à la retraite, il s’élevait à 62 ans et 2 mois pour les retraités de droit direct résidant en France.

Pour ce qui est du montant du minimum retraite, il s'élève actuellement à 713,12 euros par mois pour les retraités qui ont cotisé au moins 120 trimestres durant leur carrière. Quels sont les candidats qui pourraient faire gagner de l’argent aux retraités ayant une faible pension s’ils étaient élus ?

Emmanuel Macron (LREM)

1/8
Emmanuel Macron (LREM)

Le président actuel n’a certes pas encore déclaré officiellement sa candidature à l'élection présidentielle de 2022, mais a d'ores et déjà assuré sa volonté de "simplifier nos règles, vers une sortie des régimes spéciaux" durant son entretien à TF1 en décembre dernier. 

Sur les 42 régimes spéciaux actuels, Emmanuel Macron veut seulement garder "trois grands régimes" :

- un pour les fonctionnaires

- un pour les salariés du privé 

- un pour les indépendants

Il y a "un problème de financement, il est donc clair qu'il faudra travailler plus longtemps", avait-il assuré.  

Le 11 février dernier, Jean Castex a de son côté rappelé au JT de 13h sur France 2 que : "Le président de la République a annoncé que dans le cadre de l'indispensable réforme des retraites qui devra intervenir, il ne pourra pas y avoir de retraites complètes (régime de base et complémentaire retraite, NDLR) de moins de 1 000 euros, il y en a déjà trop dans notre pays."

Valérie Pécresse (Soyons libres)

2/8
Valérie Pécresse (Soyons libres)

Valérie Pécresse veut repousser "très progressivement" l'âge de la retraite à 65 ans, tout en revalorisant la pension de retraite d'au moins un smic net par mois pour ceux qui ont travaillé toute leur vie. Quant au minimum contributif, elle souhaite le fixer à 1 230 euros.

"Si aujourd'hui, un certain nombre de retraités ont leur pouvoir d'achat qui baisse et notamment les retraites complémentaires qui ne sont pas réévaluées à l'inflation, c'est parce qu'on n'a pas fait cette réforme des retraites. Pour sauver le pouvoir d'achat des retraités, il faut faire la réforme des retraites. On va vivre plus longtemps, il faudra travailler plus longtemps", a-t-elle indiqué au micro de RTL.

Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise)

3/8
Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise)

Le candidat LFI, qui veut abaisser l’âge de départ à 60 ans, souhaite que toute carrière ayant des annuités complètes débouche à un minimum retraite d'un montant équivalent au smic, revalorisé à 1 400 euros net par mois. 

Ceux n’ayant pas atteint une retraite complète d’une pension au niveau minimum équivalent au seuil de pauvreté, soit 1 000 euros.

Fabien Roussel (Parti communiste)

4/8
Fabien Roussel (Parti communiste)

Le candidat communiste veut "une loi qui rétablira la retraite à 60 ans, à taux plein" pour une carrière complète, allant de 18 à 60 ans. Quant au seuil minimum, il propose de le porter à 1 200 euros net par mois. 

Yannick Jadot (Groupe des Verts/Alliance libre européenne)

5/8
Yannick Jadot (Groupe des Verts/Alliance libre européenne)

Le candidat écologiste assure qu'"aucune personne âgée ne vivra sous le seuil de pauvreté", soit 1 000 euros. Il n’entend par ailleurs pas reporter l’âge légal de départ à la retraite, mais veut permettre à "toutes celles et ceux qui ont exercé des métiers pénibles de partir plus tôt à la retraite, car rien n’est plus injuste que les inégalités d’espérance de vie en bonne santé entre les différentes catégories socio-professionnelles".  

Anne Hidalgo (Parti socialiste)

6/8
Anne Hidalgo (Parti socialiste)

Anne Hidalgo envisage de fixer l'âge de la retraite à 62 ans et monter le minimum vieillesse à 1 000 euros net et le minimum contributif à 1 200 euros. 

Marine Le Pen (RN)

7/8
Marine Le Pen (RN)

La candidate du RN veut mettre en place un système "progressif" de départ à la retraite et une pension minimale à 1 000 euros par mois pour les retraites à temps plein. Le montant des pensions devra être indexé sur les pensions, selon elle.

Éric Zemmour (Reconquête)

8/8
Éric Zemmour (Reconquête)

Le candidat de Reconquête veut repousser l’âge de la retraite à 64 ans. Il n’a pas précisé de montant minimum.

 

Comment se préparer pour bien vivre sa retraite ? Echangez gratuitement avec notre formatrice !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.