Chez Les Républicains, ils sont encore nombreux à parier sur François Baroin. Pourtant, d'aucuns commencent à questionner sa motivation… Et si le maire de Troyes manquait d'un petit quelque chose pour incarner la droite en 2022 ?
Retailleau, Bertrand, Pécresse… Si ce n'est pas Baroin, qui sera le sauveur de la droite ?AFP

Ira, ira pas ? Si François Baroin fait figure de grand favori chez Les Républicains, au moins du côté des dirigeants du parti, force est de constater qu'il se fait attendre. Il prend son temps, refuse de dire clairement ses intentions quand, au congrès organisé pour la rentrée de sa famille politique, des militants l'interpellent. Et pour cause ! Il n'entend pas s'exprimer avant "le moment qu'[il a] fixé", c'est à dire "à l'automne". 

Pour certains, peut-être moins convaincus par la potentielle candidature du président de l'Association des maires de France (AMF), cette pudeur a de quoi agacer. D'aucuns exhortent en effet le maire de Troyes à sortir du silence. "Il est indispensable que François Baroin clarifie, dans l'intérêt de notre famille politique, ses intentions au plus vite", écrit par exemple Gaël Perdriau, maire LR de Saint-Etienne, dans un communiqué paru samedi 5 septembre 2020. 

"Je considère que, comme dans la vie, à la présidentielle, on ne vous attend pas", estime pour sa part Rachida Dati, visiblement perplexe devant la candidature supposée du maire de Troyes, devant les micros du Figaro. Elle poursuit. "La présidence de la République n'est pas quelque chose qu'on offre sur un plateau à un quelconque candidat. Tous ceux qui ont été élus à cette fonction l'ont désiré avec force". Et elle de conclure, ferme : "Dans une telle élection, il n'y a pas de place pour les hésitations".

Qui choisir si François Baroin n'y va finalement pas ?

Si François Baroin décidait finalement de ne pas y aller, Christian Jacob devrait peut-être se résoudre à la mise en place d'un système permettant de départager les différents candidats issus de la droite de gouvernement. Parmi eux, plusieurs se démarquent d'ores et déjà… Certains ayant expliqué qu'ils réfutaient toute primaire tandis que d'autres en appelant une de leur voeux. Qui sont ces hommes - et ces femmes ? - providence sur qui la droite pourrait (peut-être) se rabattre ?

Comparez les Mutuelles séniors et économisez toute l'année !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.