Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie au collège du Bois d'Aulne (Conflans-Sainte-Honorine, Yvelines) a été tué par Abdoullakh Anzorov, le vendredi 16 octobre 2020. Il a été décapité après avoir été égorgé. On en sait désormais un peu plus sur leur tueur.
Mort de Samuel Paty : révélations sur le terroriste qui l'a tuéAFP

Son profil aurait sans doute dû alerter les forces de l'ordre. Abdoullakh Anzorov, qui a tué et revendiqué l'assassinat de Samuel Paty, a été abattu par la police après avoir "vengé le prophète". Depuis des mois, déjà, il ne cachait plus sa radicalisation islamiste rapporte Le Parisien, sur la base des "éléments d'investigations de la sous-direction antiterroriste (SDAT) et de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI)" que nos confrères ont pu consulter. Cela faisait entre six mois et un an, a priori, que le tueur avait basculé ; progressivement. Un changement que ses proches - et particulièrement ses parents - ont pu constater aux premières loges. Ils avaient remarqués une pratique religieuse "endurcie", depuis le printemps dernier et ont déclaré qu'il avait commencé à visionner les prêches d'imams étrangers "radicaux". Un temps, ils ont même cru que leur fils allait partir pour la Syrie.

Où s'est radicalisé le tueur de Samuel Paty ?

Les parents d'Abdoullakh Anzorov sont formels : s'il s'est radicalisé - ce qui ne semble ne plus faire aucun doute aujourd'hui - c'est à la salle de sport d'Evreux. Ils pointent du doigt l'un de ses amis, Naïm B. ainsi qu'un autre intime, Azim E. Le premier a d'ailleurs été déféré dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Samuel Paty.

Devant les enquêteurs, ils ont tous deux affirmé qu'Abdoullakh Anzorov avait commencé à se radicaliser un an avant l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine. Ils ont dit qu'il n'écoutait plus de musique, hormis les "anasheeds", des chants guerriers islamiques et ne buvait plus d'alcool. Par ailleurs, il s'était mis à refuser tout contact avec la gent féminine et publiait régulièrement des messages pro-djihad depuis son compte Twitter. C'est d'ailleurs la plateforme qu'il a choisi pour diffuser une photo de la tête décapitée de Samuel Paty, après l'avoir égorgé.

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.