Creative Commons
De nombreuses stars partent s'installer à l'étranger en évoquant des raisons fiscales, c'est le cas dernièrement de Florent Pagny. Il n'est pas le seul à avoir fui le territoire français, une décision qui n'est pas forcément illégale même si elle suscite souvent la controverse.
Sommaire

Florent Pagny

Florent Pagny a annoncé dans Le Parisien qu’il allait s’installer au Portugal pour des "raisons fiscales". Le chanteur a expliqué que le pays n’’avait pas "d'impôt sur la succession, pas d'impôt sur la fortune et surtout pas d'impôt sur les royalties pendant dix ans".

Gérard Depardieu

Le départ de Gérard Depardieu a certainement été le plus médiatisé de ces dernières années. L’acteur français a posé ses valises en Belgique en 2012, suscitant un véritable tollé. Il a ensuite obtenu un passeport russes et paye désormais ses impôts en Russie assure l’Internaute.

Arthur

L’animateur a toujours nié être un ‘’exilé fiscal’’. Il avait expliqué il y a deux ans à Paris Match qu’il ne payait pas l’ISF en France, mais que ses sociétés payaient leurs impôts en France. "Toutes mes sociétés payent leurs impôts en France. Alors, oui, j'échappe à l'ISF mais je vous promets que je n'ai pas quitté mon pays pour ça", avait-il assuré.

Yannick Noah

© AFP

Entre 1988 et 1993 Yannick Noah déclare qu’il est résident en France mais écope d'un redressement fiscal, la France lui réclame un million d'euros. S’en est suivi une battaille juridique que Yannick Noah a finalement perdu. Depuis, le tennisman se bat contre cette étiquette ''d'éxilé fiscal'' qui lui colle à la peau. en 2015, il met fin à la polémique dans VSD et livre son dossier fiscal.

Charles Aznavour

© AFP

Charle Aznavour est devenu résident suisse en 1975. La polémique ne l’a pas quitté depuis, mais le chanteur a toujours nié être un exilé fiscal. "J'ai répété mille fois que je n'étais pas parti, on m'a poussé dehors. […] Moi, un évadé fiscal ? Qu'ils viennent me le dire en face ! Je ne dis jamais de mal des autres, moi !", a-t-il lancé dans le Nouvel Obs en 2015.

Alain Delon

Alain Delon a choisi de rejoindre la Suisse dont il est maintenant citoyen depuis plus de 20 ans, exlpique Le JDD. Il n’est pas question d’exil fiscal mais comme le précise l’internaute, quand Gérard Depardieu est parti en Belgique, Alain Delon a confié qu’il "aurait peut-être fait pareil".