Le ministre de la Justice s'est récemment rendu dans un centre éducatif fermé d'Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) où il a abordé son ancienne vie et fait une curieuse rencontre. Retour ce qu'il s'est passé.
Eric Dupont-Moretti : son échange insolite avec un "ami" de Karim BenzemaAFP

Eric Dupont-Moretti réalise actuellement ses premiers déplacements en tant que Garde des Sceaux. Quelques jours après avoir été nommé ministre de la Justice du gouvernement Jean Castex, le ténor du barreau s’est ainsi rendu dans un centre éducatif fermé (CEF) d’Epinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis, pour rencontrer des mineurs délinquants. "J’ai toujours pensé qu’il valait mieux construire une école qu’une prison. Les gamins qui sont là sont déchirés par la vie", a-t-il déclaré face aux journalistes et aux caméras qui le suivaient.

Eric Dupont-Moretti : "je crois en cela passionnément"

"Ces gamins vont revenir un jour ou l’autre dans la société civile et il faut qu’ils reviennent meilleurs, a poursuivi Eric Dupont-Moretti. Je crois en cela passionnément. Ces gamins-là, pour la plupart d’entre eux, n’ont pas de chance. Il faut les aider". Et alors qu’actuellement, la France compte une cinquantaine de CFE, le ministre de la Justice a rappelé que vingt nouveaux centres de ce type allaient prochainement être construits. "Il n’y a pas le laxisme d’un côté et la répression de l’autre, il y a des équilibres à trouver", a-t-il ensuite souligné.

"Alternatives à l’incarcération, les centres éducatifs fermés reçoivent jusqu’à douze jeunes multirécidivistes pour une période de six mois renouvelables une fois, en application d’un contrôle judiciaire, d’un sursis avec mise à l’épreuve ou d’un aménagement de peine", rappelle Ouest-France. En tout, environ 13 000 jeunes y ont été placés depuis 2002.Eric Dupont-Moretti est ensuite allé à la rencontre de quelques-uns des mineurs accueillis en ce moment dans le CFE d’Epinay-sur-Seine. Ce qui a donné lieu à un échange insolite à propos de l’ancienne vie du ministre.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.