Au lendemain de l'allocution d'Emmanuel Macron et alors que de nombreux Français se réjouissent d'ores et déjà de pouvoir sortir de chez eux le 11 mai, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a tenu à repréciser certains points.
Déconfinement le 11 mai : "Ce n’est pas une certitude mais un objectif", rappelle CastanerAFP

Ce mercredi matin, une date est sur toutes les lèvres : le lundi 11 mai. En effet, lors de son allocution mardi soir, le président Emmanuel Macron a annoncé que le confinement était prolongé d’un mois. Et contrairement à ses dernières prises de parole, le chef de l’Etat n’a pas laissé entendre que cette période d’isolement pourrait être prolongée. Au contraire, il a clairement indiqué que la France sortirait du confinement à cette date. Les réactions des Français ne se sont pas fait attendre : aussitôt les commentaires ont fusé sur les réseaux sociaux.

"Ce n’est pas le déconfinement le 11 mai, c’est le confinement jusqu’au 11 mai"

Et si certains ont émis des doutes quant à la réouverture des crèches et des écoles, ou encore des inquiétudes quant au fait de rester confiné encore un mois chez soi, la plupart se sont cependant réjouis d’avoir enfin une date de sortie. Mais ce mercredi matin, Christophe Castaner a tenu des propos qui vont certainement faire retomber quelques sourires. "Le déconfinement, le 11 mai, n’est pas une certitude mais un objectif, a-t-il en effet souligné au micro de France Inter. Ce qu’a annoncé le président de la République hier, ce n’est pas le déconfinement le 11 mai, c’est le confinement jusqu’au 11 mai".

Le ministre de l’Intérieur a ensuite tenu à rappeler qu’y a "des conditions pour que nous puissions déconfiner le 11 mai". Et celui-ci de préciser : "C’est la discipline, la discipline de respect du confinement. La seconde, c’est le combat que nous devons mener ensemble pour ralentir la propagation du virus".

S’il n’a pas précisé comment s’organiserait le déconfinement en France une fois toutes ces conditions remplies, Christophe Castaner a cependant annoncé que "le gouvernement présentera d’ici quinze jours le plan de l’après 11 mai" et qu’il "prendra en compte toutes ces problématiques" comme l’ouverture des crèches et des écoles. "Parce que la vérité à l'instant n'est pas forcément celle que nous connaîtrons dans une semaine, c'est sur ces bases-là, ces bases scientifiques médicales, que le gouvernement présentera un plan d'action précis", a-t-il martelé.

 

Bars et restaurants : "La date (de réouverture) n'a pas été fixée"

Le locataire de la place Beauvau a par ailleurs évoqué le cas des restaurants et des bars et réaffirmé les derniers propos d’Emmanuel Macron à ce sujet : "Le président de la République l'a dit, nous allons exclure les restaurants, les cafés des lieux qui sont des lieux de forte promiscuité. La date (de réouverture) n'a pas été fixée".

 

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.