Alors que nombre de morts et de malades infectés par le coronavirus ne cesse d'augmenter, le gouvernement envisagerait sérieusement de confiner l'ensemble de la population sur le territoire. A l'Elysée, des bruits courent.
Confinement total : quand, où, pour combien de temps… ce que le gouvernement envisage de faireAFP

Le bruit court depuis quelques jours. La France finira-t-elle pas être confinée comme l’est l’Italie ? C’est l’une des questions qui taraudent de nombreux Français ces derniers jours. Dans les couloirs des plus hautes sphères de l’Etat, le sujet est pris très au sérieux. "On va vers un confinement généralisé pour le milieu de semaine", croit savoir un responsable de la majorité interrogé par Le Parisien. "Ce sera pour mardi, au plus tard mercredi", a confirmé à la même source un fidèle du président. 

Confinement en France : les hypothèses envisagées

Les autorités pencheraient donc actuellement sur le sujet. "Plusieurs hypothèses seraient sur la table", précise le journal qui détaille ensuite : "un confinement renforcé, avec restrictions de sortie ; un confinement localisé pour l'Ile-de-France et l'Alsace ; voire un couvre-feu chaque soir à 18 heures, qui fait débat en raison de sa complexité juridique". Dans ce dernier cas, les forces de police et même l’armée seraient appelées à veiller au respect des consignes.

Pour l’instant, aucune décision n’a été prise. Un délai qui serait dû aux dernières consultations. "Ils veulent sans doute consulter d'abord les partis et le comité scientifique sur le report du second tour des municipales", souffle un conseiller ministériel dans les colonnes du Parisien. "Tout est fermé, les restaurants, les bars, c'est déjà très drastique", souligne un autre conseiller.

Mais comment en est-on arrivé là ? Là encore, des bruits de couloirs courent…

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.