Dans une interview accordée au magazine Paris Match, les parents de l'ancien animateur reviennent avec beaucoup d'émotion sur le décès de leur fils et révèlent des faits troublants sur les mois qui ont précédé sa mort. 
©Abaca Press

Les parents de Jean-Luc Delarue se sont exprimés pour la première fois depuis le décès de leur fils pour Paris Match afin de faire la lumière sur la manière dont ils vécu la disparition de Jean-Luc. Maryse Rivoise et Jean-Claude Delarue, divorcés depuis des décennies, expliquent ainsi qu'ils n'avaient plus beaucoup de contact avec lui avant sa mort : "Les cinq dernières années, quand il a sombré dans la drogue – à mon avis d’épui­se­ment –, je lui répé­tais : “Tu vas dans le mur, arrête la télé, tu es trop fati­gué. Il m’en­voyait bala­der. Alors, j’ai pris mes distances mais j’ai respecté. C’était sa vie." et de poursuivre : "Je voyais qu’il allait très mal, mais je n’ai compris qu’à la fin à quel point il se droguait ! On voyait qu’il déli­rait. C’était de plus en plus fou, de plus en plus haut, de plus en plus rapide, épui­sant. Et je savais qu’il buvait. Mais il était impos­sible d’avoir un dialogue autour de ça."

Publicité

La maman de Jean-Luc revient également sur l'opacité de certaines informations à propos de l'état de santé de son fils : "Les six derniers mois, tout était opaque, il était isolé. Jusque-là nous avions encore des conver­sa­tions formi­dables. La cassure ne venait pas de lui.". Anissa Delarue, la veuve de l'animateur de Ça se discute avec qui il s'est uni 6 mois avant sa mort serait-elle visée par ces propos ? " M algré mon désir de le rencontrer, de lui parler, je ne recevais plus que des SMS. Dans un langage administratif qui ne lui correspondait pas. Lorsqu’on sait que des e-mails ont été envoyés depuis sa messagerie après sa mort, on est en droit de s’interroger sur ces SMS… Le vide a été fait autour de lui. Nous avons été écartés." atteste le père. 

Publicité

Ses déclarations vont dans le sens du combat mené pour l'héritage par Elisabeth Bost, la première femme de Jean-Luc avec qui il a eu un fils... "Jean-Luc a écrit un testament, c’est un fait incontestable. Mais qui peut dire dans quel état de détresse il se trouvait, alors qu’il était presque totalement isolé de sa famille proche ? Il n’était plus lui-même. Quand on voit sa vie défiler… on peut faire n’importe quoi." s'inquiète sa mère. Pourtant, le 15 mars dernier, Elisabeth Bost a perdu le procès d'annulation de mariage de Jean-Luc avec Anissa... L'héritage de 22 millions d'euros de l'animateur sera donc partagé entre cette dernière et son fils, Jean.  

A VOIR SUR LE MEME THEME - Le témoignage de la mère de Jean-Luc Delarue sur son état de santé