A l'heure où les taux d'emprunt se révèlent particulièrement bas, investir dans l'immobilier constitue un placement rentable et sécurisant sur le long terme. Encore faut-il bien négocier son crédit en amont.
Istock

David Guichon, courtier en immobilier et responsable d’agence au sein de acecrédit (Groupe ACE) tient à le souligner. "La tendance est au beau fixe pour les investisseurs. Pourquoi ? D’une part, parce que les taux d’emprunt sont actuellement faibles (comptez : 1,40 % en moyenne pour un crédit contracté sur 20 ans ; 1,60 % pour un prêt souscrit sur 25 ans) ; d’autre part parce que les banques ont tendance, en ce moment, à développer une approche plutôt agressive envers leurs clients. L’ensemble de ces éléments joue clairement en faveur des acquéreurs. Sans compter", précise notre spécialiste, "que l’amortissement sur les prêts s’avère particulièrement fort. Il est donc, actuellement, intéressant pour un acheteur d’emprunter sur une plus longue durée. En empruntant maintenant de l’argent que vous placez à long terme, vous rentabilisez davantage votre investissement parce que vous gagnez, au final, plus que ce que l’emprunt ne vous aura réellement coûté".

A lire aussi : Crédit immobilier sur 35 ans : quels avantages et inconvénients ?

Une conjoncture qui se veut, vous l’aurez compris, particulièrement favorable si vous avez pour projet d’investir dans l’immobilier, mais qui ne doit pas, pour autant, vous faire oublier que votre banquier demeure un commerçant comme les autres. Zoom sur cinq erreurs à éviter au moment de souscrire un prêt immobilier.

www.acecredit.fr

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.