Surbooking, bagages perdus, vol retardé… Un voyage en avion peut vite se transformer en cauchemar. Heureusement vous avez des droits ! Petit guide de ce que vous pouvez réclamer en cas de problème.  

Le surbooking

Pratique extrêmement répandue pour éviter que les avions soient vides, le surbooking consiste à vendre plus de places qu’il n’y en a ! Résultat, si tout le monde vient vraiment pour prendre le vol, la compagnie aérienne doit choisir les personnes qui peuvent embarquer. Hélas, cette pratique n’est absolument pas interdite. Pour être certain de pouvoir prendre l’avion, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des compagnies sur leurs pratiques en matière de surréservation. Si malheureusement vous en êtes victime, plusieurs cas de figure se présentent : 

- Soit vous décidez de maintenir votre déplacement. Dans ce cas la compagnie doit vous faciliter la vie. Elle doit prendre en charge un éventuel hébergement d’attente, les repas, boissons… pendant que vous êtes contraint d’attendre le vol suivant.

- Soit vous décidez d’annuler votre voyage et dans ce cas, la compagnie aérienne doit vous rembourser l’intégralité du billet.

Publicité
Dans les deux cas vous avez la possibilité de réclamer une indemnisation. Pour la demander, il faut envoyer une lettre recommandée au service clientèle. En ce qui concerne les montants, ils varient en fonction de la distance et des pays. Sachez néanmoins qu’en principe, si votre déplacement se déroule dans l’union européenne vous devriez percevoir 250 euros si la distance est inférieure à 1500 kilomètres et 400 euros si elle est supérieure à 1500 kilomètres. Si le voyage relie un pays de l’union européenne et un qui n’en fait pas partie, le montant de l’indemnisation passe à 600 euros dès que la distance dépasse les 3500 kilomètres.
Publicité