Dans la petite station balnéaire normande, une cinquantaine de maisons sont laissées à l’abandon depuis une vingtaine d’années à la suite d’un fiasco immobilier. 

Depuis quelques mois, la petite station balnéaire de Pirou (Manche) est au centre de l’attention médiatique suite à la diffusion d’une vidéo. Celle-ci est l’œuvre de Thibault Beguet, créateur de la société de production audiovisuelle Macareux Productions, qui a filmé à l’aide d’un drone un lieu particulier près de la commune : un village fantôme.

En tout, une cinquantaine de maisons composent ce village abandonné au début des années 1990. A l’époque, 78 habitations, dont un complexe hôtelier, devaient voir le jour sur ce terrain situé en face de la mer. Mais à la suite d’un problème de permis de construire (accordé sans viabilisation), et du désengagement des banques, les travaux se sont arrêtés net en 1992, six mois avant la date d’ouverture prévue. Avec l’arrêt du chantier, de nombreux artisans ont fait faillite.

Un lieu très connu des artistes de rues

Depuis, la cinquantaine de maisons plus ou moins achevées fait le bonheur des graffeurs qui ont trouvé là un large terrain de jeu pour réaliser du street-art. "C’est un coin connu dans le milieu du graff’, et ce bien au-delà de la région", nous confirme Thibault Beguet. Le lieu sert aussi à la réalisation de performances éphémères et de vidéos artistiques. Un groupe de poète vient même y chercher l’inspiration, comme on peut le voir dans ce reportage.

A lire aussiEN IMAGES : Un incroyable village chinois abandonné recouvert de verdure

Avec son drone, le jeune homme de 32 ans a donc décidé de montrer toute l’étendue de ce gâchis immobilier. Dans sa vidéo, réalisée en janvier dernier, on peut voir les maisons éventrées, le toit quasiment à l’air libre, et les façades recouvertes de graffitis aux couleurs vives. Ce terrain de jeu, Thibault Beguet le connaît bien : "J’ai passé mon enfance à Coutances (situé à 30 km de Pirou, ndlr), je connais bien le village abandonné que j’ai toujours vu dans cet état-là". Comme on peut le voir sur les images, l’état est celui de vingt ans d’abandon… et de pillages.

Un village promis à la destruction

Publicité
Seulement, ce village fantôme "vit" sans doute ses dernières heures. La municipalité, au prix d’un long combat judiciaire, a en effet réussi à racheter toutes les maisons afin de les détruire. Un diagnostic amiante est en cours. Le coût de ces opérations est estimé à "un million d’euros minimum", selon France 3. Dans un second temps, la mairie espère recevoir des projets immobiliers. Et le buzz généré par la vidéo de Thibault Beguet n’est pas sans réjouir l'édile de Pirou. "Grâce à vous, on a des offres de promoteurs", a-t-on dit au réalisateur.