L’arrivée de la neige ne fait qu’accentuer les possibilités d’intoxication au monoxyde de carbone. Que risquez-vous ?

L’intoxication au monoxyde de carbone, CO², représente la première cause de mortalité par substance toxique en France. Selon Météo France, pas moins de 3 608 personnes ont été impactées par ces problèmes de toxicité dans l’air dû à la vague de froid. Ce gaz indétectable par l’homme, sévit la plupart du temps dans les domiciles et est inhalé par l’être humain sans même qu’il ne s’en rende compte. Une fois inhalé, le gaz toxique se fixe sur les globules rouges et empêche le corps d’être correctement oxygéné.

Cela finit par entrainer : "maux de tête, confusion mentale, nausées, vertiges, fatigue, malaises ou encore paralysie musculaire", explique le site météorologique, qui ajoute que dans les situations les plus extrêmes, la substance toxique peut entraîner "en quelques minutes le coma, voire le décès".

Les bons gestes à adopter

Météo France a fait le détail des bons gestes à adopter pour éviter l’intoxication : il faut aérer quotidiennement son logement ne serait-ce que dix minutes et ne pas faire obstacle aux entrées et sorties d’air provenant des systèmes de ventilation. Il faut également entretenir les radiateurs et ne pas laisser les chauffages d’appoint allumés en continu sous peine d’être intoxiqué au CO².

Publicité
Par ailleurs, il est nécessaire de faire ramoner sa cheminée par un professionnel qualifié, et de ne pas se réchauffer avec des matériaux non destinés à cet usage, tels que des cuisinières ou encore des braseros : à forte température, le CO² peut être très dangereux.

En cas d’intoxication, il est important d’immédiatement aérer l’environnement dans lequel vous vous trouvez et d'arrêter les appareils à combustion.

En vidéo sur le même thème : La moitié de la France sous neige et verglas : les prévisions de Météo France

mots-clés : Pollution
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité