Les magasins Super U viennent de sortir leur catalogue de Noël pour cette année 2013. Fini les garçons qui bricolent et les petites filles qui jouent à la poupée, les jouets ne sont plus référencés par genre et cela ne plaît pas aux Français les plus conservateurs.

Capture d'écran Twitter

Quelques jours après Halloween, les magasins se lancent déjà à la conquête de Noël. Le supermarché U vient de lancer son catalogue de jouets pour la fête du 25 décembre. Terminé les clichés du genre. Le catalogue montre des petites filles jouant avec des matériaux de bricolage et des garçons avec des poupées à la main. Une publicité novatrice qui ne plaît pas à tout le monde et notamment aux réfractaires du mariage pour tous.

Sur Twitter, les groupuscules nationalistes n’ont pas tardé à réagir. Le Printemps français, contre la loi Taubira, a en effet demandé aux internautes de contacter "le service consommateur de #SuperU [...] pour dénoncer leur catalogue de Noël progender". @SOSRaciste, le compte parodique de l’association SOS Racisme, a quant à lui affirmé de manière très explicite : "Avec #SuperU, toi aussi apprends à ton fils à devenir PD et à aimer les Noirs !"

"Une bande de gogols effrayés par des jouets"

Publicité
Si certains n’ont pas aimé ce catalogue novateur, d’autres ont, au contraire, apprécié cette prise d’initiative du magasin U. "Défendons #superU qui édite des pubs anti-sexistes contre le Printemps français.", s’est exclamée sur Twitter la députée PS Christine Priotto. Le réalisateur Benjamin Parent a pour sa part été plus ferme envers les détracteurs du catalogue. "Les twittos qui crachent sur le catalogue sont d'un pathétique... Une bande de gogols effrayés par des jouets". 

Une chose est sûre, les magasins U ont réussi leur coup de com' avec ce catalogue révolutionnaire.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité