Soupçonné d'être en lien avec des réseaux djihadistes, un Algérien a été expulsé de France jeudi. 

Il "menacerait" la France. Un Algérien a été expulsé jeudi. Le ministère de l’Intérieur, qui a pris cette décision, explique que le gouvernement lutte "sans relâche contre le terrorisme". Dans un communiqué, le ministère précise qu’ils "ont procédé à l'expulsion vers l'Algérie de M. Abdelkrim Mostefai, ressortissant de ce pays".

A lire aussi - "Menace d'attentat imminent" à Paris : un réfugié afghan activement recherché

Pas de lien de parenté avec l'un des assaillants du Bataclan

Comme l'explique Francetv Info, on ne sait pas exactement ce qui est reproché à l'individu. La police a révélé néanmoins que l’homme était "présumé impliqué dans des réseaux jihadistes". "Bernard Cazeneuve a décidé d’engager à son encontre une mesure d’interdiction administrative du territoire. Cette mesure a permis de mettre en œuvre la procédure d'éloignement dès que sa présence a été repérée sur le sol français. Il a alors été aussitôt interpellé avant d'être placé en rétention administrative".

Publicité
Une source policière, citée par la chaîne de télévision, a cependant indiqué qu'Abdelkrim Mostefai n'a aucun lien de parenté avec Ismaël Mostefaï, l’un des assaillants du Bataclan lors des attentats du 13 novembre 2015 à Paris.

Comme le rappelle Francetv Info, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, 80 mesures d’expulsions ont été prononcées depuis 2012. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité