En début de semaine, une jeune femme de 24 ans est parvenue à échapper à l’homme qui la séquestrait depuis une quinzaine de jours à son appartement, au nord de Lyon. 

Une jeune femme de 24 ans a été secourue en début de semaine, à Rillieux-la-Pape, au nord de Lyon. Elle avait été séquestrée une quinzaine de jours plus tôt par son ex-petit-ami. Le 13 juin dernier, celui-ci aurait inventé un prétexte pour la faire venir à son domicile et ensuite la retenir de force. Selon les premiers éléments communiqués, l’homme l’aurait d’abord enfermée dans le coffre de sa voiture, avant de la conduire dans un champ où il l’aurait frappée à plusieurs reprises à coups de barre de fer. Agé de 28 ans, le suspect aurait ensuite remis la victime dans le coffre de son véhicule pour la ramener, toujours de force, chez lui. Là, et pendant près de deux semaines, il l’aurait séquestrée et violentée.

A lire aussi – L’incroyable histoire d’une femme séquestrée pendant 14 ans par son père

Publicité
Une vingtaine de côtes casséesLe calvaire de la jeune femme aurait pris fin un jour où son bourreau présumé était de sortie. Elle aurait profité de son absence pour crier à l’aide depuis le balcon de l’appartement. Rapidement prise en charge par les secours, elle a ensuite raconté avoir été retenue de force et battue. Les médecins qui l’ont examinée ont de leur côté constaté qu’elle portait sur son corps les traces de nombreux sévices. En plus de plusieurs hématomes, la jeune femme souffrait de 20 fractures et d’une vingtaine de côtes cassées. Elle s’est vue prescrire une incapacité totale de travail de 60 jours. Quant à son ravisseur présumé, il a été interpellé le lendemain au sud de l’agglomération lyonnaise. Placé en garde à vue, il n’a reconnu lui avoir donné que "deux gifles", a rapporté une source judiciaire, précisant qu'il était dans " le déni". Accusé d’ "actes de torture et de barbarie", il avait déjà condamné à trois ans de prison, dont deux fermes, pour des faits similaires en 2015.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité