Un TGV reliant Paris à Montpellier a été évacué après qu’une adolescente a prévenu sa mère par SMS de la présence d’hommes armés dans le train. Sauf qu'il ne s’agissait que d’une mauvaise blague.

Alors qu’elle prenait un TGV Paris-Montpellier dans la matinée de mardi, une adolescente a envoyé un SMS à sa mère lui indiquant qu’il y avait deux hommes armés dans le wagon. Au vu des évènements récents survenus dans le Thalys, sa mère a paniqué. Elle a essayé de joindre sa fille "à plusieurs reprises" mais celle-ci n’a pas répondu car elle s’était endormie, rapporte M6 Info. De plus, son portable ne captait pas à ce moment-là.

A lire aussi -  Meudon : deux jeunes hommes se font passer pour des terroristes dans un train

Angoissée, sa mère a donc appelé la police. Et alors que le train devait brièvement s’arrêter à Nîmes, il est mis à l’arrêt. A la recherche des deux hommes, la police aux frontières de Nîmes et des agents de la SNCF ont aussitôt évacué les passagers du train. Mais ils n’ont pas trouvé les hommes. Et pour cause : le SMS envoyé à sa mère était une blague. Considérant le SMS comme privé, le parquet a décidé de ne pas poursuivre la jeune fille. Mais une chose est sûre : elle n’est pas prête de recommencer.

Deux hommes ont récemment fait une blague similaire

Publicité
Deux hommes avaient également fait une blague douteuse, il y a quelques jours. Ils s’étaient fait passer pour des terroristes auprès des passagers d’un Transilien reliant Paris à Mantes-la-Jolie. "Ça va être un Charlie (Hebdo) 2", avaient-ils déclaré avant d’affirmer qu’une bombe était cachée sous un des sièges du train. Une blague qui leur avait coûté cher puisqu’ils ont été condamnés à 18 mois et 3 ans de prison avec mandat de dépôt pour "apologie d’actes terroristes".

En vidéo sur le même thème- le récit des militaires américains