Le procureur de la République de Paris a révélé mardi soir que les terroristes du groupe Etat islamique projetaient de commettre une double attaque dans le quartier d’affaires de La Défense le 18 ou le 19 novembre. Plus de détails sur leurs intentions.

Bientôt deux semaines après les terribles attentats qui ont frappé Paris et Saint-Denis, on apprend que les terroristes du groupe Etat islamique avaient également pour projet d’envoyer deux kamikazes se faire exploser à La Défense. François Molins, le procureur de la République de Paris a en effet annoncé mardi soir lors d’un point presse qu’Abdelhamid Abaaoud, le terroriste qui a été tué dans l’assaut de Saint-Denis, et un complice projetaient de se faire exploser dans ce quartier d’affaires des Hauts-de-Seine le 18 ou le 19 novembre.

Les terroristes voulaient porter des costumes pour se fondre dans la masse L’un devait le faire dans le centre commercial des Quatre Temps, l’autre dans le commissariat du quartier. Tous les deux avaient même prévu de porter des costumes pour se fondre dans la masse. Selon les informations de BFM TV,qui cite des sources policières, la femme qui a été tuée pendant l’assaut de mercredi dernier aurait été missionnée pour aller acheter les deux tenues. Deux housses de costumes auraient ensuite été retrouvées dans les décombres de l’appartement où les terroristes s’étaient retranchés.

Lors de son point presse, François Molins a par ailleurs précisé que cet projet d’attentat avait été déjoué par les enquêteurs et les forces de police. L’assaut menée à Saint-Denis a en effet eu lieu le 18 novembre.

Publicité
En état d’alerte maximale aux attentats depuis cinq jours, la Belgique aurait elle aussi déjoué une vague d’attentats prévu dimanche, rapporte L’Echo. Le site d'information belge précise que les plusieurs sites de la capitale du plat-pays auraient été visés par ces attaques, selon un schéma similaire à celui de Paris.
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité