Mardi matin, le périphérique parisien a été coupé pendant 45 minutes afin de procéder à l'arrestation d'une conductrice qui s'est révélée faire l'objet d'une double fiche S. Elle était par ailleurs assignée à résidence depuis novembre. 

Dans la matinée de mardi, la police a neutralisé le périphérique parisien pendant près de 45 minutes entre les portes de Pantin et d'Aubervilliers (XIXe), indique Le Parisien. Cette perturbation a entrainé des gros bouchons... 

Les faits ont commencé un peu plus tôt sur l'autoroute A6 dans le sud de Paris. Une automobiliste en niqab a refusé d'optempérer aux policiers lors d'un contrôle. Son immatriculation a alors directement été envoyée sur les ondes de la police. Il s'est révélé que cette conductrice, originaire de l'Yonne, fait l'objet d'une double fiche "S", pour "atteinte à la sûreté de l'Etat" et est assignée à résidence depuis la déclaration de l'état d'urgence en novembre dernier.

A lire aussi : Terrorisme : la fiche "S" a-t-elle une utilité ?

Pas d'engins explosifs retrouvés 

Publicité
La fugitive a finalement été arrêtée et interpellée au niveau de la porte de la Vilette vers 10h15. Vers 11h10, l'état -major de la préfecture de police a décidé de couper le périphérique dans les deux sens. Des démineurs du laboratoire central de la préfecture de police ont été envoyé sur les lieux mais n'ont pas trouvé d'engins explosifs.

Le périphérique a été libéré vers la mi-journée. Mardi soir, la jeune femme était toujours en garde en vue.

En vidéo sur le même thème : Deux Syriennes filment la ville de Raqqa avec caméra cachée sous leur niqab

Publicité