L’opération de remorquage du cargo battant pavillon panaméen, qui dérive depuis le 26 janvier dans le golfe de Gascogne, a été un "succès" selon la préfecture maritime.

Depuis le 26 janvier, le "Modern-Express", un cargo panaméen avec un équipage philippin secouru par hélitreuillage, dérivait dans le golfe de Gascogne. Ce lundi avait lieu l’ultime opération de remorquage avant son échouage sur les plages aquitaines. Or, la préfecture maritime a annoncé dans l’après-midi que l’opération a été un "succès".

Le cargo de 164 m de long, transportant 3 600 tonnes de bois et des engins de travaux, ne devrait donc pas s’échouer sur les plages françaises. Le navire est incliné à 40-50 degrés mais reste stable et ne sombre pas, signe qu’il n’est pas victime d’une avarie. Selon toute vraisemblance, le cargo se serait incliné subitement en raison du désarrimage de sa cargaison qui serait partie sur un seul côté du bateau.

Des discussions en cours entre la France et l'Espagne

Et maintenant, que va-t-il devenir ? Si l’opération continue de bien se dérouler, le bateau sera immobilisé dans un "port refuge" où il pourra être remis à flot. "Des discussions sont en cours pour déterminer où se trouvera ce port, en France ou en Espagne", indique Le Monde qui précise que "les critères sont à la fois techniques et financiers", l’opération de redressement nécessitant toute une infrastructure industrielle.

Publicité
Les ports possibles ne sont "pas encore définis", a répété le capitaine Louis-Xavier Renaux, porte-parole de la préfecture maritime de l'Atlantique. Il a cependant ajouté que des plans d'eau calmes, nécessaires pour stabiliser le navire en vue de son redressement, existaient "sur les côtes françaises et […] sur les côtes espagnoles".

Vidéo sur le même thème : Le remorquage du cargo à la dérive est un "succès"

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité