Rénovation de ses bureaux, embauche de conseillers en image...Le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, suscite actuellement la polémique au sujet de nombreuses et faramineuses dépenses.

Toutes les semaines depuis presqu’un mois, Le Canard Enchaîné divulgue des informations sur les dépenses de Mathieu Gallet, le PDG de Radio France. Alors qu'il y avait déjà eu des révélations sur les frais générés à Radio France, ce mercredi, le journal satirique révèle les coûts engendrés par le jeune PDG lorsqu’il était à la tête de l’Institut National de l’audiovisuel (INA) de 2010 à 2014. Ce sont encore la rénovation de ses bureaux et l'embauche de consultants qui auraient coûté très cher.

Lire aussi - Polémique autour du très cher bureau du patron de Radio France

800 000 euros en frais de conseils à l’INA

Alors qu’il était président de l’INA, Mathieu Gallet aurait fait appel à six cabinets de consultants. Il aurait notamment engagé Euro RSCG, OpinionWay, Roland Berger, Bernard Spitz Conseil et Chrysalis. Ces contrats s’élèveraient à 800 000 euros. Et d’après Le Canard Enchaîné, ils auraient été signés sans mise en concurrence. "Depuis une ordonnance de 2005, les textes exigent pour ce type de marché une mise en concurrence dans les entreprises publiques", rappelle l’hebdomadaire satirique. L’ensemble des contrats représenterait plus de 1% du budget annuel de l’Institut, payé en grande partie par des financements publics.

125 000 euros de travaux pour ses bureaux à l’INA

Le jeune PDG aurait également dépensé 125 000 euros pour rénover ses deux bureaux. Le premier au siège de l’INA à Bry-sur-Marne dans le Val-de-Marne et le second dans une antenne de l’institut dans le 13ème arrondissement de Paris.

105 000 euros pour rénover son bureau de Radio France et 90 000 euros pour un conseiller en image

Lire aussi - Nouvelle polémique autour de Mathieu Gallet : son très cher conseiller en image

Publicité
Nommé PDG de Radio France l’année dernière, Mathieu Gallet en a déjà profité pour faire refaire son bureau. Le montant total des rénovations s’élève à 105 000 euros. Et alors que la Radio France dispose déjà d’un contrat de communication, le PDG de 38 ans a également embauché un conseiller en image, Denis Pingaud, pour un montant annuel de 90 000 euros. Des sommes qui font bondir les salariés alors que la Maison ronde traverse une crise économique importante et doit combler un déficit estimé à 21,3 millions d’euros.

Vidéo sur le même thème : Radio France : plus de 100 000 euros de travaux pour le nouveau bureau du président du groupe