Cela fait plusieurs jours que des taches bleues corrosives sont apparues à Marange-Silvange (Moselle), sur plus de 300 maisons. Leur origine reste pour l'instant inconnue.

De mystérieuses taches bleues corrosives d’origine indéterminée sont apparues à Marange-Silvange (Moselle), sur plus de 300 habitations. Maisons, jardins, voitures… tout objet laissé en extérieur est dégradé par cette pluie de minuscule taches bleues qui ronge les matériaux, rapporte le Républicain Lorrain

En effet, même les supports tels que les carrosseries, peintures, plastiques, cuivres, zingueries ou verres, sont attaqués par la substance. 

A lire aussi - Le mystère des "yeux" dessinés sur les ailes des papillons résolu ?

Le préjudice total s’annonce considérable : "Plusieurs centaines de milliers d’euros, voire plus. Pour deux voitures endommagées, il faut compter 1 000 euros de franchise chez certains assureurs. C’est aussi pourquoi nous voulons mettre un nom en face du X de la plainte qui sera déposée", a indiqué le maire, Yves Muller.

Constatées il y a une dizaine de jours, ces traces semblaient circonscrites à un petit lotissement, mais il s’avère que le périmètre est beaucoup plus étendu. Des analyses ont été réalisées pour déterminer l’origine et la composition de la substance mais les résultats n’ont rien donné.

Des précautions à prendre

Le maire a donné quelques conseils en attendant d’en savoir plus sur la dangerosité du phénomène. "Personnellement, j’irais plutôt au supermarché en attendant d’être complètement rassuré. Quant à l’eau, les sources ne se situent pas sur ce périmètre".

Publicité
Il déconseille également de se baigner dans les piscines, au moins pour encore quelques jours. Des habitants se sont plaints de douleurs respiratoires et de maux de tête. En attendant, la mairie continue son enquête.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité