Maude Julien a été séquestrée par son père et soumise à un "entraînement" des plus étranges tout au long de son enfance. Découvrez son histoire.

De ses 4 ans à ses 18 ans, Maude Julien a été séquestrée chez elle par son père. Le but : faire d’elle un "sur-être". Près de quarante ans après les faits, elle raconte son enfance dans un livre intitulé Derrière la grille (Editions Stock), dont l'Obs a publié des extraits cette semaine.

A lire aussi - Espagne : un riche Français séquestré pendant deux mois par quatre compatriotes

Persuadé d’avoir une mission à accomplir, son père, un "haut dignitaire" franc-maçon, voulait faire d’elle un être exceptionnel. Pour cela, celui-ci lui a prodigué un entraînement inhumain. A 8 ans, il lui a appris à supporter l’alcool. "Je devais boire du pastis, du cognac. Et ensuite être capable de marcher droit sur une ligne blanche", raconte Maude Julien dans son livre. Certaines nuits, il l’enfermait également dans la cave afin de l’obliger à "méditer" sur la mort. De plus, la jeune fille avait interdiction de toucher son père et ne pouvait sortir de chez elle. A la maison, personne ne riait, personne ne parlait. Chaque tâche était chronométrée.

Elle affirme devoir sa survie aux animaux et aux livres

"L’affection, je l’ai connue grâce aux animaux. Eux, je pouvais les caresser, enfouir ma tête dans la fourrure du chien", se souvient l'auteure. Elle ajoute devoir d’ailleurs sa survie aux animaux et aux livres. "A force de lire, j’ai découvert qu’il existait d’autres modes de vie, et j’ai commencé à avoir des doutes", témoigne-t-elle.

A ses 17 ans, son professeur de piano a finalement pris conscience du drame familial qui se déroulait sous ses yeux. Il a alors demandé à son père la permission de lui enseigner la musique dans son magasin. "Il a réussi à lui faire croire que si j’allais chez lui, il me soumettrait à des méthodes bien plus strictes. Il lui a fallu beaucoup de temps pour le convaincre, mais mon père a fini par céder", explique Maude Julien.

Publicité
C’est là-bas qu’elle a rencontré Richard, son futur mari. Elle a alors décidé de l’épouser et a, dans la foulée, quitté le domicile familial sans jamais revenir. Malgré son évasion et la mort de son son père lorsqu’elle avait 22 ans, Maude Julien assure qu’il lui a fallu "de longues années et beaucoup de rencontres exceptionnelles pour être complètement libérée" de l’emprise paternelle.

Aujourd'hui âgée de 56 ans, elle s'en est finalement sortie et est thérapeute dans le 15e arrondissement de Paris.

En vidéo sur le même thème - L'interview de Maude Julien, sequestrée pendant 19 ans par son père