Loin de l’image qu’ils renvoyaient autrefois, les époux Chirac n’hésitent aujourd’hui plus à se tutoyer et même à s’humilier réciproquement en public. Florilège. 

Tous les deux âgés de 83 ans, Jacques et Bernadette Chirac ne semblent plus vouloir s’encombrer des bonnes manières. Aujourd’hui, les ex-locataires n’hésitent plus à renoncer au vouvoiement qui avait pourtant fait leur différence à une époque, ni même à employer un vocabulaire familier, voire parfois vulgaire, pour se dénigrer en public.

"T’es vieux : mange ta soupe !"

"Dis donc, Bobonne : tu aurais pu aller chez le coiffeur, au lieu de te balader toute la journée !" aurait ainsi un jour lancé l’ex-président à son épouse, rapporte France Dimanche. Ce à quoi cette dernière lui aurait répliqué : "Tais-toi ! T’es vieux : mange ta soupe !". Sur le même ton toujours, et selon les informations du Canard Enchaîné, l’été dernier, l’ex-Première dame aurait même lancé à son mari : "Vous n’êtes que le bruissement d’aile d’un insecte". Des propos tenus en public qui aurait "scandalisé" leurs proches. "Ce n’est pas de la violence physique, mais pas loin", aurait d’ailleurs commenté l’un d’eux auprès du journal.

A lire aussi – Jacques Chirac : Bernadette "a toujours cherché à le reconquérir", selon un historien

Publicité
Au petit jeu des moqueries et humiliations en public, Bernadette Chirac tirerait son épingle du jeu. "Vous irez chercher un bavoir, parce qu’il me salope quatre costumes par semaine !", aurait-elle en effet lancé aux hommes chargés de la sécurité de l’ancien président, l’année dernière lors d’un déjeuner dans un restaurant du très chic 16e arrondissement de Paris, d’après les informations de VSD. 

En vidéo sur le même thème - Bernadette Chirac parle de Jacques Chirac : "la retraite, c'est pas bon !"

Publicité