AirParif a émis une alerte à la pollution aux particules fines ce lundi 4 mars en Ile-de-France. La vigilance est donc de mise.

"Respirer Paris, cela conserve l’âme", avait écrit Victor Hugo dans les Misérables. Ce lundi, "respirer Paris" ne conserve pas ... les poumons. En effet, AirParif, le réseau de surveillance de la qualité de l'air en région, a alerté dimanche les Franciliens dans un communiqué que le seuil d’information aux particules fines serait dépassé ce lundi. Prudence donc, tout particulièrement pour les enfants, les personnes âgées et les asthmatiques qui sont plus sensibles aux particules fines. Il leur est ainsi notamment recommandé de ne pas sortir trop longuement, notamment près des zones à forts trafics.

Publicité
Privilégier les transports en communsLes particules fines, présentes dans l’atmosphère, sont considérées comme nocives pour la santé. Une alerte est donnée lorsque la concentration de 50 microgrammes par mètre cube d'air est dépassée pendant 24 heures consécutives, ce qui est ici le cas. Vélo, co-voiturage et transports en commun, tels sont les modes de transports conseillés par la préfecture de Paris afin de ne pas accentuer le niveau de pollution, et d’éviter par là que celle que l’on surnomme la ville Lumière ne soit rebaptisée la ville poussière.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité