A Béziers, un détenu a écopé de six mois de prison ferme pour avoir projeté de faire, à sa sortie de prison, un attentat dans un camp de naturistes au Cap d’Agde.

Après avoir été condamné à un an de prison au mois d’octobre pour apologie du terrorisme, Alain C., gérant du restaurant Toubib Burger à Béziers, fait de nouveau parler de lui. Il a en effet écopé de six mois ferme pour avoir projeté de faire un attentat au Cap d’Agde à sa sortie de prison, le 17 juin.

L’homme, qui s'est converti à l'islam, avait prévu de s’attaquer à un camp de naturiste car "il n’aime pas les culs-nus", selon les témoignages et plaintes de plusieurs détenus. Ils l’accusent également de prosélytisme, de propos antisémites, d’appels à la prière trop bruyants et donc également de vouloir commettre cet attentat, rapporte Midi Libre.

A lire aussi - Ces stars qui pratiquent le naturisme

De "l'acharnement" selon lui

Publicité
Des accusations qu’il conteste : "Je reconnais le tapage, mais je n'ai jamais rien dit d'autre. Je suis à l'isolement depuis 9 mois. À qui voulez-vous que je parle ? Je ne vois que des agents en bleu et je ne savais même pas que celui qui m'a dénoncé était juif. Il dénonce les gens pour obtenir des transferts. J'ai pris une leçon au mois d'octobre. J'ai compris. Là, c'est de l'acharnement."

Déjà en 2015, il avait été arrêté car il proposait des menus aux noms particuliers dans son restaurant : Menu Kalach, AK47, C4 ou encore menu Famas.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité