Adoptée en 1990 par l'Académie française, la réforme orthographique de certains mots entrera en vigueur à la rentrée prochaine avec l'écriture des nouveaux manuels scolaires. Mais cette révolution a provoqué un vent de mobilisation contre les nouvelles règles...

Certains sont juste en avance sur la réforme...

"Oignon" sans le "i", "week-end", sans le trait d'union, ou encore "nénufar" au lieu de "nénuphar"... voici quelques exemples des 2 400 mots dont l'orthographe sera changée à partir de la prochaine rentrée scolaire dans les manuels scolaires, indique ce jeudi TF1. Cette réforme orthographique, qui supprime également les accents circonflexes, a été approuvée en 1990 par l'Académie française qui mettait alors en avant l'importance de "continuer à apporter à l'orthographe des rectifications cohérentes et mesurées qui rendent son usage plus sûr, comme il a toujours été fait depuis le XVIIe siècle et comme il est fait dans la plupart des pays voisins".

Mais ces "réctifications cohérentes" ne sont pas du goût de tout le monde, mais alors pas. En apprenant la nouvelle, les internautes se sont mobilisés, faisant même du mot-clé "#RéformeOrthographe" le plus partagé sur Twitter. D'autres, exaspérés, ont préféré manier l'ironie...