Un reportage d'"Envoyé Spécial" du 13 octobre, sur la situation des producteurs de lait, a beaucoup énervé Lactalis, géant du lait mondial. Il ne pourra plus être diffusé et le groupe menace de porter plainte...

Premier groupe laitier et fromager dans le monde, Lactalis embauche plus de 75 000 salariés dans 43 pays. Dans son numéro du 13 octobre dernier, un reportage d'Envoyé Spécial, le magazine de France 2 présenté par Élise Lucet, s'est intéressé à la compagnie et à ses producteurs.

Une partie du reportage mettait en scène Emmanuel Besnier, le président du groupe. Elle a fortement déplu au géant du lait, qui a saisi le tribunal de grande instance de Laval afin de faire interdire cette portion de l'émission. La société a obtenu gain de cause, et compte désormais porter plainte contre France 2, d'après l'AFP, citée par 20minutes.

À lire aussi – "Envoyé Spécial" : pourquoi France 2 n'a pas diffusé entièrement le sujet sur l'affaire Bygmalion

Des "attaques injustifiées"

Lactalis explique que les "images et commentaires" ayant trait à son président "n'ont aucun lien avec la situation des producteurs de lait qui constituait le sujet de ce reportage". Dans un communiqué repris par L'Express, il dénonce des "attaques injustifiées", "une émission uniquement à charge" et "une intense campagne de dénigrement" de la part de l'équipe d'Envoyé Spécial.

Publicité
Accusée de servir des "contrevérités" et des "amalgames" donnant lieu à "une désinformation inacceptable", la chaîne a donc arrêté la rediffusion du reportage. En septembre dernier, c'est Nicolas Sarkozy qui avait fait pression sur France 2 pour que le numéro d'Envoyé Spécial concernant l'affaire Bygmalion ne soit pas diffusé pendant sa campagne.

Vidéo sur le même thème – Les producteurs de lait chez Lactalis

Publicité