Attention aux cartable des collégiens ! Des adolescents subtiliseraient les clés de leurs camarades ainsi que leur adresse, écrite sur le carnet de correspondance, afin de les donner ensuite à des cambrioleurs. Le point sur cette pratique qui inquiète l'Education nationale. 

©CC

Des adolescents seraient recrutés par des groupes de cambrioleurs. Leurs missions, subtiliser les clés et les adresses de leurs camarades puis les remettre aux voleurs, lesquels n’ont plus qu’à entrer et se servir. Les objets (smartphones, tablettes, chéquiers) subtilisés sont ensuite facilement revendus.

• Lire aussi : Cambriolages : quels sont les départements les plus touchés ?

Un nouveau mode opératoire

Un mode opératoire surprenant qui inquiète autant l'Education Nationale que les parents d'élèves. Face à ce nouveau phénomène, en pleine explosion en région parisienne, le directeur de l’académie de Paris a adressé une circulaire aux responsables de collèges parisiens. L’adresse ne sera plus obligatoirement présente sur les carnets de correspondances dès la rentrée prochaine.

Publicité
Ce nouveau mode opératoire a commencé à se développer depuis deux ans, aucun lien n’avait été cependant établi entre les différents cambriolages. En avril dernier, le mouvement s’est accéléré : Le Parisien a rapporté l’arrestation de six adolescents, âgés de 13 à 16 ans, auteurs de vols de clés dans les collèges du XIème arrondissement de Paris. Le phénomène ne pouvant être endigué, les forces de police, ont ainsi demandé aux chefs d’établissements de la région de signaler "tout fait suspect". Le mode opératoire a par ailleurs été recensé dans l’Essonne.

A voir sur ce thème : un cambrioleur pas franchement doué

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité