Au moins 8 personnes sont décédées dans la nuit de mardi à mercredi à cause de l'incendie qui a ravagé un immeuble du 18e arrondissement de Paris. Cet incendie est l'un des plus meurtriers de ces dix dernières années dans la capitale.

Un violent incendie s'est déclenché dans la nuit de mardi à mercredi dans un immeuble du 18e arrondissement de Paris. Situé au 4 rue Myrha dans un quartier populaire, le batîment a été dévoré par les flammes tandis que ses habitants ont été surpris pendant leur sommeil. Le bilan des victimes est très lourd : on compte pour le moment huit personnes décédées, dont deux par défenestrations et deux endants, selon la police. D'autres victimes, blessées, ont par ailleurs été transportées dans des hôpitaux de la région, a indiqué Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur. Cet incendie est considéré comme l'un des plus meurtriers de ces dix dernières années dans la capitale.

Un feu d'origine "criminelle" ?

Selon les premiers éléments réunis, le feu se serait déclaré vers 4h30 au rez-de-chaussée de l'immeuble. Il se serait ensuite propagé à tous les étages par la cage d'escalier, laissant ainsi très peu de chance aux habitants de s'échapper. Plus d'une centaine de pompiers a été mobilisée pour venir en aide aux victimes et étouffer l'incendie. Celui-ci serait actuellement circonscrit.

Publicité
Quant à l'origine de l'incendie, Bernard Cazeneuve a insisté sur le fait qu'il "est trop tôt pour déterminer les causes de ce drame". RTL croit cependant savoir qu'elle serait "criminelle"Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet a de son côté indiqué que les pompiers étaient déjà intervenus dans cet immeuble quelques heures avant l'incendie meurtrier.  Une source policère a quant à elle précisé que l'immeuble n'était pas insalubre.

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité