Stéphane a été retrouvé le week-end dernier dans son studio, situé non loin du Bataclan. Il a été tué d’une balle perdue qui l’a atteint dans le dos.

Stéphane Hache, 52 ans, était maître d’hôtel. Vendredi dernier, il se trouvait à son domicile, situé dans une petite rue derrière la salle de spectacle du Bataclan. Une fenêtre était ouverte. Au cours des attaques terroristes qui ont fait au total 129 morts, l’homme a été touché dans le dos par une balle perdue, dont la provenance n’a pas encore été définie. Elle aurait "sans doute ricoché", selon les informations du quotidien Ouest France.

Ce sont ses proches, sans nouvelles, qui ont décidé d’alerter les forces de l’ordre samedi. Les policiers ont alors gagné le domicile du maître d’hôtel pour y découvrir son corps sans vie.

"Un homme formidable"

Publicité
L’une de ses anciennes collègues, interrogée par l’Express, le décrit comme "un homme formidable", "très apprécié", ajoutant : "C'était un homme très, très pro. Il laisse un vide. Toutes les équipes sont déstabilisées, bouleversées, car il avait toute sa place parmi nous. C'était un homme charmant avec beaucoup de classe, un grand 'pro', il a laissé sa marque parmi nous, mais aussi parmi les clients, auprès de qui il a fait l'unanimité". Sa mort, "c'est l'inimaginable dans l'inimaginable".

Vidéo sur le même thème : Le témoignage glaçant d'une rescapée du Bataclan 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité