Un gardien de nuit a été interpellé la semaine dernière dans l’Essonne. Il est soupçonné d’avoir produit des tracts faisant l’apologie du djihad.

Une enquête pour "apologie du terrorisme" a été ouverte depuis l’arrestation la semaine dernière d’un gardien de nuit de 33 ans à Palaiseau dans l’Essonne. Les faits remontent au mois de mars dernier dans un local de la chambre de commerce et d’industrie d’Ile-de-France à Guyancourt dans les Yvelines. Un responsable avait alors découvert plusieurs tracts évoquant l’Etat islamique et le djihad oubliés dans la photocopieuse.

Le gardien de nuit interpellé puis remis en liberté

La police, immédiatement alertée, a rapidement porté ses soupçons sur le gardien de nuit du local, les copies ayant été produites entre 5 heures et 6 heures du matin. Le suspect a été placé en garde à vue le 16 septembre dernier au commissariat de Trappes voisin. Il a nié être l’auteur des documents : "Il soutient qu’elles ont été réalisées par une de ses connaissances, qui habite à Plaisir. Mais il refuse d’en dire plus sur ce mystérieux personnage", a indiqué une source proche de l’enquête au Parisien.

Publicité
En perquisitionnant son domicile, les enquêteurs ont retrouvé une tablette numérique, des clés USB, un disque dur ainsi que des documents sur l’Islam et le combat, selon cette même source. Le gardien de nuit a été remis en liberté mercredi, le temps pour les forces de l’ordre d’examiner tous les éléments du dossier.

Vidéo sur le même thème - Surveillance des jihadistes: le travail de l'ombre des services de renseignements français 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité