Invitée ce mercredi matin sur le plateau de BFM TV, Nadine Morano a indiqué que "l'abrogation" de la loi Taubira n'était pas dans la liste des priorités de l'UMP.

Visiblement, le mariage gay, c’est compliqué à l’UMP. Alors que Laurent Wauquiez plaide pour l’abrogation de la loi de Taubira quand Nicolas Sarkozy souhaite sa réécriture et que Xavier Betrand  milite pour que cette question soit confrontée au choix des militants, Nadine Morano met aujourd’hui elle aussi les pieds dans le plat. Invitée ce mercredi sur BFM TV, l’eurodéputée a été catégorique à l’évocation de la loi sur le mariage pour tous.

Lire aussi : Manif pour tous : les positions contradictoires des responsables UMP

"D'autres priorités"

Pour Nadine Morano, la réécriture de la loi Taubira ne sera jamais à l'ordre du jour du côté de l'UMP. "Je pense qu’il n’y aura pas d’abrogation de cette loi" a-t-elle indiqué ajoutant : "si nous revenons au pouvoir, au regard de la situation catastrophique dans laquelle se trouve le pays, nous aurons d’autres priorités".

Publicité
Nadine Morano a par ailleurs regretté que le projet d’union civile ait été enterré sous le quinquennat de Nicolas de Sarkozy. En outre, la fidèle sarkozyste s’est dite favorable à la PMA pout les couples hétérosexuels qui ne peuvent avoir d’enfants. Par ailleurs, elle a déclaré trouver "inacceptable" qu’un enfant né par GPA à l’étranger puisse ne pas être reconnu comme Français s’il vit en France.

Des positions pour le moins iconoclastes au regard de ce que défend Nicolas Sarkozy et certains cadres de l’UPM.

Lire aussi :  Pourquoi Nicolas Sarkozy est coincé sur le mariage gay

 

En imagesManif pour tous : les images du rassemblement anti-GPA

Près de 500 000 manifestants à Paris (selon les organisateurs)

Après avoir protesté contre le mariage homosexuel, des dizaines de milliers de manifestants ont répondu au nouvel appel lancé par le collectif Manif pour tous et sont descendus dans les rues dimanche. Près de 70 000  personnes selon la police, 500 000 selon les organisateurs, ont en effet battu le pavé à Paris contre la Gestation pour autrui (GPA...

"Nos ventres ne sont pas des caddies"

Quelques mois après avoir combattu le mariage pour tous

Des opposants de François Hollande dans les rangs des manifestants

Plusieurs manifestants ont défilé masqués

Petits et grands, jeunes et vieux ont battu le pavé dimanche

Guillaume Peltier (UMP) s’est joint au cortège

Laurent Wauquiez (UMP) aussi

Sans compter Christine Boutin, l’ex-présidente du Parti chrétien-démocrate

Et Michèle Alliot-Marie, l’ex-ministre UMP des Affaires étrangères

Autres diaporamas