Le syndicat a annoncé sa mort ce lundi dans un communiqué. Retour sur la personnalité atypique de cette figure du syndicalisme français.

Le syndicat vient d’annoncer la mort de l’ancien secrétaire général de Force Ouvrière Marc Blondel. L’ancien syndicaliste s’est éteint hier soir à l’âge de 75 ans.

La FO souligne dans un communiqué "la douleur d'annoncer la disparition de Marc Blondel, militant syndicaliste et ancien secrétaire général de la CGT-Force ouvrière de 1989 à 2004".

Né en 1938 à Courbevoie,cette figure du militantisme adhère à FO en 1958 avant de prendre la tête du syndicat en 1989. C'est l'actuel secrétaire général Jean-Claude Mailly qui lui succède en 2004.

En 2007, il a été élu président de la Fédération Nationale de la Libre Pensée, organisation militante laïque.

En 2011, Marc Blondel est condamné pour recel d'abus de confiance et recel de détournements de fonds publilcs dans l'affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris. Il lui avait été reproché d'avoir bénéficié illégalement d'un garde du corps à l'époque. Portrait de cette personnalité atypique, souvent qualifiée de "grande gueule".

"Syndicalisme à l'ancienne"

S'il y a bien une caractéristique qui collait à la peau de l'ancien secrétaire général de Force Ouvrière, c'est bien celle du dernier représentant d'un "syndicalisme à l'ancienne" marqué par la gouaille, l'affront et une conception bien virile du combat syndical. Ouest France, qui lui a accordé un portrait en 2004, enfonce le clou en présentant un personnage "sûr de lui et sanguin, autoritaire et macho, graveleux et grande gueule, arrogant et de mauvaise foi". "Ça va péter!" répétait en boucle sa marionette aux Guignols de l'info soulignant ainsi le caractère combatif de celui qui était surnommé "le général" par ses militants. Franc du collier, il était perçu comme réformateur dans son camp défendant farouchement l'indépendance de la FO face aux deux autres organisations , la CGT et la CFDT même s'il a pu recourrir à l'union syndicale, notamment en 1995 contre le plan Juppé, l'un de ses faits d'armes les plus symboliques.  

Bon vivant

Faisant fi du symbole malvenu que le havane peut engendrer chez les ouvriers qu'il défendait, Marc Blondel s'affichait souvent le cigare aux lèvres. Amateur de bonne chair et de tauromachie, cet ancien trotskiste jouissait d'une image de "bon vivant" comme pas mal d'hommes de pouvoir de son époque. Tribun multicarte, il était également connu pour revendiquer son appartenace à la franc-maçonnerie: "je suis entré dans la franc-maçonnerie en 1960. Pendant le conflit d'Algérie (...) j'ai rencontré Frédéric Zeller, un militant socialiste connu. Un jour, il m'a dit : "Tu sais, dans l'engagement, il y a l'engagement politique, syndical, mutualiste, coopératif, mais il existe aussi un engagement intellectuel et philosophique qui s'appelle la franc-maçonnerie+.Je ne savais pas ce que c'était. Il m'a ouvert les yeux et m'a entraîné vers la franc-maçonnerie, j'y suis très fidèle, depuis quarante-cinq ans".

Le père "spirituel" de Jean-Claude Mailly

Publicité
Réagissant au micro de RTL à la disparition de son prédesseur, l'actuel secrétaire général de FO explique: "Il disait que j'étais son fils spirituel et moi je disais qu'il était mon père spirituel donc nous étions très liés sur le plan militant et sur le plan de l'affection". Celui qui est considéré comme son héritier met l'accent sur "l'indépendance" et "la liberté" et fait part d'un profond sentiment de douleur chez l'organisation syndicale. D'autres personnalités ont ainsi emboité le pas de Jean-Claude Mailly en rendant hommage à cette figure emblématique du syndicalisme français. Martine Aubry a pour sa part salué la mémoire de celui "qui a consacré toute sa vie aux conditions de vie et de travail des salariés" quand Claude Bartolone a voulu "rendre hommage à celui qui a su, avec ténacité et détermination, porter des combats au service des travailleurs". Ci-dessous, d'autres réactions.

Ci-dessous, un reportage sur Marc Blondel lorsqu'il brigait le poste de secrétaire général de l'organisation syndicale

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité