Le ministre de l’Economie a officiellement lancé son nouveau parti "En Marche !", mercredi. Une initiative perçue de façon très mitigée selon les politiques de gauche comme de droite.

©Search Creative Commons

Emmanuel Macron a lancé son nouveau parti "En Marche !", mercredi soir à Amiens. "Ni à gauche, ni à droite", le mouvement politique naissant suscite des réactions bien différentes chez les politiques, entre soutien et hostilité affichée.

Jean-Pierre Raffarin se laisserait tenter

"Je crois que c'est pas mal, ça apporte un peu de sang neuf, ça fait peut-être bouger un peu le vieux socialisme, et puis au total je ne vois aucune incompatibilité entre Emmanuel Macron et Alain Juppé", a déclaré sur France 2 Jean-Pierre Raffarin, soutien du maire de Bordeaux pour la primaire du centre et de la droite.

Est-ce qu’il pourrait rallier le ministre ? "Il n'en n'est pas encore question, mais disons que ça va plutôt dans la bonne direction, ça fait un pèlerin de plus dans le chemin central de la République", a-t-il répondu.

Publicité
Jean-Pierre Raffarin à tout de même tenu à tempérer ses propos : "Pour le moment, Macron est un peu virtuel : il est en marge de l'action et il lui manque des libertés pour agir. Il n'en est qu'à ses débuts, il faut qu'il fasse ses preuves, mais il va dans la bonne direction. (…) Emmanuel Macron est une promesse politique."
Publicité