La Russie a été touchée par un deuxième attentat ce lundi matin dans la ville de Volgograd, au sud du pays. Il survient au lendemain d'une attaque pertéprée par une kamikaze. Un communiqué russe fait état d'au moins 31 morts en moins de 48 heures.

Vladimir Poutine

Un deuxième attentat en deux jours a fait au moins 14 morts et 28 blessés ce lundi dans un trolleybus de Volgograd, en Russie, a déclaré dans un communiqué l'administration russe. Dix-sept personnes avaient été tuées, et plus d'une trentaine d'autres avaient été blessées, dans un attentat perpétré par une femme kamikaze ce dimanche. Ces attaques ont eu lieu près d'une gare de la ville de Volgograd, située dans le sud de la Russie, tout proche de la région du Caucase où se dérouleront à partir du 7 février prochain les Jeux Olympiques d'hiver. Environ 600 kilomètres séparent Volgagrad de Sotchi, ville hôte des JO. Au regard de la superficie du pays de la révolution d'octobre, les deux villes sont voisines.

Les "veuves noires" russes

C'est la deuxième fois en deux mois que la ville de Volgograd est touchée par un attentat suicide perpétré par une femme. Six personnes avaient été tué en octobre dernier dans une attaque commise dans un autobus rempli d'étudiants. Ces femmes terroristes sont surnommées les "veuves noires" en Russie. En mars 2010, une double explosion à Moscou avait également causé la mort de 40 personnes. les attentats de ce week-end seraient attribués aux islamistes.

Publicité
La rebellion souhaite en effet établir un Etat islamiste dans le Caucase du Nord. Le leader de ce mouvement est Dokou Oumarov, l'ennemi numéro un du Kremlin. En juillet dernier, il avait appelé au boycott des Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi. "J'appelle tous les moudjahidines, où qu'ils se trouvent à fournir un maximum d'efforts sur le chemin d'Allah pour faire échouer ces danses sataniques sur les os de nos ancêtres", a déclaré le meneur le 4 juillet.

Vidéo : un nouvel attentat endeuille la Russie

Publicité