Le garçon de sept ans avait été laissé en pleine forêt par ses parents qui voulaient le punir. Il a été retrouvé dans une base militaire. 

Yamato Tanooka, un petit japonais de sept ans qui avait été abandonné par ses parents en pleine forêt, a été retrouvé vivant ce vendredi matin, six jours après sa disparition. Le garçon s'était réfugié à environ 5 km de là où il avait été laissé. Selon un porte-parole des forces d'autodéfense de l'armée japonaise, Manabu Takehara, il a été retrouvé par un soldat dans une base militaire. "Il apparaît en bonne condition physique, mais a été conduit à l'hôpital par hélicoptère", a-t-il déclaré. De son côté, la police a précisé qu'il "n'avait pas de blessure externe visible".

L'enfant a dit à la police que le jour de sa disparition, il avait marché jusqu'à cet endroit, rapporte le quotidien Hokkaido Shimbun. Ce local est situé dans un champ d'entraînement militaire basé dans cette forêt.

Un endroit sombre avec des matelas et un robinet à l'extérieur

Selon un responsable des forces d'autodéfense qui s'est exprimé devant la chaîne de télévision NHK, c'est un soldat qui a découvert l'enfant en ouvrant la porte d'un des deux locaux de ce terrain. Il lui a demandé "Es-tu Yamato?", ce à quoi le garçon a répondu "Oui, c'est moi". Le militaire a alors donné à manger au garçon qui avait faim. "Pendant six jours il n'a pour ainsi dire bu que de l'eau", a déclaré le médecin qui l'a examiné en ajoutant qu'il était un peu déshydraté et que sa température corporelle était légèrement basse.

Les télévisions japonaises ont diffusé les images de l'abri du garçon. Un endroit sombre avec des matelas et un robinet à l'extérieur.

A lire aussi : Alerte enlèvement : ce que l’on sait de la disparition des trois enfants dans le Rhône

Son père s'est excusé

Les médias ont interrompu leur programme pour annoncer ce dénouement heureux. Sur TV Asahi, le père s'est exprimé par téléphone et a avoué s'être excusé auprès de son fils. "Mon acte excessif a forcé mon fils à vivre des moments pénibles. Je présente de profondes excuses à son école, aux secouristes et à tout le monde pour avoir créé tous ces ennuis. J'ai revu Yamato. Je me suis excusé auprès de lui. Il a hoché de la tête. Ses lèvres étaient un peu sèches. Il est avant tout formidable qu'il soit sain et sauf. Je ne peux trouver de mots. C'est bien", a déclaré le père en pleurs.

Publicité
Ces retrouvailles mettent fin à une affaire qui avait suscité beaucoup de colère contre les parents du jeune garçon qui avaient abandonné leur fils dans la forêt en guise de punition. Ils l'avaient abandonné pendant quelques minutes au bord de la route pour punir le punir d'avoir jeté des pierres sur des voitures et des passants. Quand ils étaient revenus le chercher, l'enfant n'était plus là. Près de 200 soldats, pompiers, policiers et bénévoles avaient été mobilisés pour retrouver l'enfant.

En vidéo sur le même thème : Japon : au moins trois morts après le séisme au sud-ouest du pays