Vidéos à la une
Le vice-président américain Mike Pence en visite au Japon. Il a rencontré le Premier ministre Shinzo Abe et Mike lui a réitéré l'engagement de son pays à assurer la sécurité du Japon, face à la Corée du Nord qui menace d'effectuer des essais de missiles 'chaque semaine'. 'Nous comprenons la conjoncture difficile dans laquelle les Japonais vivent face à la provocation croissante au-dessus de la Mer du Japon. Et comme le président lui même l'aurait dit s'il avait été ici, je suis clair avec vous, Monsieur le Premier ministre et peuple japonais, nous sommes avec vous à 100%', a déclaré Mike Pence. Alors que plane la menace d'un sixième essai nucléaire par le régime Nord-Coréen, le vice-ministre des Affaires étrangères Han Song-Ryol, a laissé entendre que Pyongyang comptait accélérer le rythme de ses tirs balistiques. Face à cette menace nord-coréenne, Mike Pence a réaffirmé l'importance de l'alliance militaire avec le japon, garante selon lui de la paix et de la sécurité en Asie du nord-est. Shinzo Abe a quant à lui appelé à une solution 'pacifique' à la crise nord-coréenne. Néanmoins, selon lui, 'le dialogue pour le dialogue n'a aucune valeur et il est nécessaire de faire pression'. Pence visits Japan, turning focus to trade with key ally. https://t.co/gRo805cpyw pic.twitter.com/vDZsmZlcuN- ABC News (@ABC) April 18, 2017
Vidéos à la une
Le groupe Toshiba a mis en garde contre l'arrêt de ses activités lors de la publication de ses résultats pour les neuf premiers mois l'exercice en cours. Ils font état de 4,7 milliards d'euros de perte nette alors que d'autres charges sont à redouter. 'Il existe des événements et circonstances qui pourraient remettre en question les conditions d'une continuation de nos activités', a expliqué le conglomérat industriel japonais. Malgré deux délais exceptionnels obtenus pour leur publication, les résultats n'ont toujours pas été certifiés par ses commissaires aux comptes. Ceux-ci doutent des résultats de la filiale nucléaire Westinghouse, dont certains dirigeants auraient minimisé des pertes. Les malheurs de Toshiba ont pris une nouvelle tournure quand le Tokyo Stock Exchange, la Bourse de Tokyo, a menacé de radier le géant japonais. Le PDG de Toshiba Satoshi Tsunakawa a tenté de rassurer les investisseurs : 'Selon les règles de cotations, si la Bourse de Tokyo décide de radier une entreprise, c'est qu'elle pense que cette entreprise représente une menace immédiate pour la stabilité du marché. Nous souhaitons fournir des efforts suprêmes afin d'éviter d'être radiés' a assuré Tsunakawa. Les résultats de Toshiba ont été plombés par sa filiale nucléaire américaine, Westinghouse, qui vient de déposer le bilan. Toshiba may be headed for ruin after collapse of its nuclear power arm https://t.co/JdJ5DnZoGA pic.twitter.com/yamBJDJoCG- Energydesk (@Energydesk) 11 avril 2017 Pour se remettre sur pied, le conglomérat aux 188 000 employés prévoit de céder sa division de puces-mémoires, une pépite technologique pour laquelle le Taïwanais Hon Hai/Foxconn serait prêt à débourser 25 milliards d'euros.
Vidéos à la une
Une nouvelle démonstration de force des Etats-Unis, cette fois face à la Corée du Nord... Un porte-avions américain et sa flotte font route vers la péninsule coréenne depuis Singapour. Deux jours après la frappe des Etats-Unis en Syrie, le commandement américain dans le Pacifique a clairement mentionné la menace nucléaire nord-coréenne. Pour le Premier ministre japonais, inquiet des ambitions nucléaires de Pyongyang, le soutien de Washington est précieux. 'J'ai dit au président Trump que nous saluions l'engagement fort des Etats-Unis en faveur de la paix et de la sécurité, a déclaré Shinzo Abe. Sur la Corée du Nord, je lui ai dit que nous allions suivre de près la réponse chinoise. Nous sommes d'accord sur le fait que l'unité entre le Japon, la Corée du Sud et les Etats-Unis est très importante.' Donald Trump a reçu deux jours durant le président chinois Xi Jinping et lui a demandé de faire pression sur le régime nord-coréen pour qu'il cesse son programme d'armement nucléaire, faute de quoi les Etats-Unis seraient prêts à agir seuls. Y aura-t-il une nouvelle action unilatérale de Potus en #CoreeDuNord ? pic.twitter.com/sDKptI8Y41- jean-eric branaa (BranaaJean) 9 avril 2017 Mais Kim Jong-Un ne semble guère disposé à se laisser intimider. Pas plus tard que mercredi, il a fait tirer un nouveau missile balistique qui s'est abîmé en mer du Japon. La Corée du Nord se dit même confortée dans ses ambitions nucléaires par l'attaque américaine contre la base aérienne syrienne dans la nuit de jeudi à vendredi.
Magazine
Comme chaque année, les Japonais célèbrent une étonnante tradition : le Kanamara Matsuri, autrement dit, le festival du zizi. Découvrez cet événement insolite en images !
Vidéos à la une
Les condamnations se multiplient après le tir par la Corée du Nord d'un missile balistique en mer du Japon. Le tir a eu lieu mardi à 22h42, heures de Paris. Selon Séoul, le missile nord-coréen a parcouru une soixantaine de kilomètres. Séoul dénonce une 'menace pour la paix' alors que Tokyo parle de 'provocation'. Yoshihide Suga, secrétaire général du gouvernement du Japon : 'Nous ne pouvons absolument pas tolérer les provocations répétées de la Corée du Nord et nous protestons vigoureusement contre ce dernier geste.' Le tir du missile nord-coréen intervient à deux jours d'une sommet sino-américain qui se tiendra en Floride. Xi Jinping doit ainsi rencontrer pour la première fois Donald Trump. Le président américain estime que Pékin pourrait faire d'avantage pour résoudre les inquiétudes soulevées par la Corée du Nord.
Vidéos à la une
À Tokyo, des Japonais ont célébré le début du printemps en se rassemblant sous des Sakuras, des cerisiers en fleurs, dans un parc de la ville. Cette coutume traditionnelle, appelée Hanami, est l'occasion de se retrouver autour de pique-niques.
Vidéos à la une
Huit lycéens ont été emportés par une avalanche au Japon. Ils ont été retrouvés inanimés alors qu'ils participaient à une excursion d'alpinisme près de la ville de Nasu à 120 kilomètres au nord de Tokyo. Une trentaine de personnes ont par ailleurs été blessées parmi le groupe de 52 étudiants et 11 professeurs de sept lycées qui prenaient part à ce voyage organisé. Ces dernières heures d'importantes chutes de neige se sont abattues sur la préfecture de Tochigi. (avec AFP)
Vidéos à la une
Au CeBIT de Hanovre (Allemagne), 200.000 personnes et 3000 entreprises venues du monde entier se retrouvent pour célébrer le numérique et ses promesses pour l'avenir. Dans ce premier reportage spécial consacré à l'édition 2017 de ce salon, prenons le pouls de cet évènement qui a comme pays partenaire, le Japon cette année. Lors du CeBIT, la chancelière allemande Angela Merkel et le premier ministre japonais Shinzo Abe se sont rencontrés dans l'objectif de renforcer les liens de leurs pays en matière de haute technologie et d'innovation. Pour le dirigeant nippon dont le pays est partenaire du CeBIT 2017, c'était aussi l'occasion de promouvoir son concept d'une 'société japonaise 5.0'. Priorité du Japon : 'Rapprocher production et technologies' Son principe : trouver et adopter des manières de vivre et de travailler plus connectées et plus efficaces pour notamment mieux relever les défis du vieillissement démographique. Hitoshi Masuda, directeur de la représentation allemande de l'Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO), nous en dit plus : 'Le Japon est un pays de production, la production elle-même est très importante. Donc, rapprocher le monde réel de la production et le monde virtuel des technologies de l'information, poursuit-il, c'est la clé selon nous.' 'Développement exponentiel' Intelligence artificielle, Internet des objets, véhicules autonomes, drone, robotique... Au fil des stands, le numérique devient concret. Aujourd'hui, l'accélération de la numérisation va de pair avec la conception croissante de produits qui visent à faciliter notre quotidien. 'L'innovation n'est plus linéaire comme les années précédentes, affirme Hartwig von Sass, porte-parole du CeBIT. Le développement est exponentiel, les évolutions techniques se mêlent les unes aux autres, ce qui déclenche une vague de transformation dans de nombreux secteurs de l'économie,' assure-t-il. 'Tous les aspects de la révolution numérique sont à portée de main, mais aussi en débat au CeBIT,' souligne notre reporter Jeremy Wilks qui lance avec ce numéro, une série de reportages spéciaux sur notre antenne et sur notre site, sur le CeBIT 2017 qui se tient du 20 au 24 mars. First day of #CeBIT17 is all about interconnection: Discover the trends of #IoT and #Industrie40 -> https://t.co/i3s1eQQWlr #dconomy17 pic.twitter.com/FNZkIwN0Up- CeBIT (@cebit) 20 mars 2017
Vidéos à la une
Le Japon est connu pour ses technologies innovantes et son niveau de vie élevé. Ses entreprises s'appuient sur leur savoir-faire pour relever quelques-uns des défis santaires mondiaux les plus urgents. Comment font-elles ? C'est ce que nous découvrons dans ce premier numéro de Spotlight. 'Quel meilleur endroit que le Japon pour découvrir des innovations dans le domaine de la santé dont l'ensemble de la planète peut bénéficier ? souligne notre reporter Daleen Hassan. Spotlight met un coup de projecteur sur ce pays et tout d'abord sur Honda : le groupe a développé un dispositif d'assistance à la marche,' précise-t-elle en nous invitant à nous rendre dans le QG de la marque. Assistance à la marche On connaissait ses motos, ses voitures et ses avions, Honda a désormais son système d'aide à la marche pour les personnes à mobilité réduite. Un outil précieux en particulier dans un contexte de vieillissement démographique. Grâce à ses moteurs, cet appareil qui pèse 2,7 kilos accompagne le mouvement en soutenant les jambes. Honda starts testing Walking Assist device in large-scale ... - #tech #technology #technews https://t.co/l2q3qawhpQ pic.twitter.com/OXyNZ9lnUl- Tech Journal (@TechJournal1) 24 avril 2016 Makoto Shibata travaille pour le département développement chez Honda. Il a placé le dispositif sur lui et nous le présente : 'C'est une structure très, très simple, il y a deux moteurs, une batterie et un ordinateur à l'arrière. Pendant la marche, poursuit-il, cet ordinateur perçoit le mouvement des hanches : ce qui permet au dispositif de participer au mouvement de la jambe, les informations sur la marche sont transmises à cette tablette comme dans le cas d'une voiture de course où il y a un échange entre la voiture et les stands.' Ce système a été inspiré par le robot humanoïde Asimo également développé par Honda qui a permis de faire avancer les recherches sur les humanoïdes bipèdes. Depuis 2013, Asimo assiste des patients de tous âges dans plus de cinquante hôpitaux japonais. Favoriser la mobilité, c'est un enjeu global pour le groupe nippon qui travaille depuis les années 80 sur la robotique liée à l'humain. Bras robotisé imprimé en 3D A Tokyo, l'association Mission ARM Japan développe des prothèses de membres supérieurs imprimées en 3D. Elle se réunit une fois par semaine, dans un lieu dédié aux start-up pour un échange constructif auquel participent des personnes privées d'avant-bras. L'atout de cette technologie mise au point par Genta Kondo, ingénieur brillant et cofondateur de l'entreprise exiii : des capteurs fixés sur le haut du bras détectent les contractions musculaires, ce qui déclenche le mouvement des doigts artificiels. 'Nous publions toutes les données gratuitement sur le web, donc il suffit d'avoir un accès internet pour télécharger nos données et imprimer la prothèse immédiatement, indique Genta Kondo. Ce genre d'avancée technologique va améliorer la vie des gens parce qu'ils ne seront plus obligés de passer par les grands spécialistes professionnels parce qu'en fait, tout le monde peut créer une main artificielle, c'est devenu très facile, assure-t-il. Je voudrais dire à tout le monde que ce n'est pas si difficile que ça, on peut l'adapter sur votre corps et c'est vraiment sympa à réaliser,' souligne-t-il. Cette solution pourrait changer la vie de Takayoshi Hashimoto, né avec une malformation de l'avant-bras gauche. Ce jour-là, il essaie la prothèse que l'association a élaborée pour lui. Son design doit encore être finalisé pour qu'elle soit encore mieux adaptée. 'Jusqu'à maintenant, je n'utilise que ma main droite pour tenir des choses et cette prothèse va me permettre d'utiliser aussi ma main gauche ; donc j'espère pouvoir faire beaucoup de choses avec mes deux bras, j'ai beaucoup d'espoir pour ma vie future,' confie Takayoshi Hashimoto. Ces prothèses se veulent abordables : elles sont vendues pour l'équivalent de quelques centaines d'euros, c'est dix fois moins que ce que coûte une prothèse de bras classique. #Japan Brand Program Genta Kondo, Catalyst, Mission ARM Japan, lectured in Austria and Poland on 27 Nov.-4 Dec.https://t.co/zx5GOfetBL pic.twitter.com/jh30cIvdYX- MOFA of Japan (@MofaJapan_en) 7 décembre 2016 Sauver des vies en peignant des murs 'Près d'un demi-million de personnes meurent du paludisme chaque année dans le monde d'après l'Organisation mondiale de la santé, fait remarquer notre reporter Daleen Hassan. Une entreprise japonaise baptisée Kansai a conçu une peinture qui repoussent les moustiques, responsables de la transmission de cette maladie.' Cette société, l'un des plus grands fabricants de peintures pour l'automobile et l'industrie au Japon, a inventé une peinture qui s'attaque au système nerveux des insectes, un produit destiné aux pays tropicaux. 'Comme beaucoup d'enfants meurent du paludisme en Afrique, nous indique Yu Akaki, cadre dirigeant, on s'est dit qu'on allait développer une peinture qui pourrait repousser et même tuer les moustiques. Cette peinture contient des ingrédients qui stimule le système nerveux des moustiques : quand ils se posent sur le mur qui a été peint avec ce produit, ils se retrouvent paralysés par ces ingrédients et ils n'arriveront plus à piquer les gens qui se trouvent à proximité,' affirme-t-il. L'entreprise assure que son produit présente une efficacité de 80%. Il est déjà utilisé dans plusieurs pays en développement, dans les hôpitaux, les crèches et les écoles, en particulier en Malaisie et en Indonésie où l'on recense de nombreux cas de dengue. Le #paludisme, une maladie de plus en plus résistante aux traitements, par AFPgraphics #AFP pic.twitter.com/B0e0hpaxDX- Agence France-Presse (afpfr) 23 février 2017 Daleen Hassan avec Stéphanie Lafourcatère
Vidéos à la une
Si vous êtes fan de high-tech et de numérique, la ville de Tokyo est faite pour vous ! En exclusivité, quelques-unes des plus grandes entreprises japonaises nous ouvrent leurs portes pour nous présenter les dernières innovations qu'elles s'apprêtent à présenter au CeBIT, le plus grand salon au monde consacré aux technologies de l'information dont la prochaine édition aura lieu à Hanovre du 20 au 24 mars. Dans ce numéro spécial de Sci-Tech, nous précise notre reporter Jeremy Wilks, nous rencontrons en exclusivité, des entreprises japonaises qui lèveront le voile sur leurs dernières nouveautés la semaine prochaine lors du CeBIT, le salon high-tech de Hanovre. Nous nous rendons dans un hub pour start-up où l'on conçoit des produits destinés à l'Internet des objets. Cerevo par exemple dispose d'une gamme d'appareils connectés qui va de la lampe à commande vocale aux chaussures dédiées à la réalité virtuelle. Son PDG Takuma Iwasa nous les présente : 'Ce sont les premières chaussures de réalité virtuelle au monde, elles comportent toute une série de capteurs et peuvent provoquer différents types de sensations en retour. Le moteur est placé dans les chaussures, précise-t-il avant d'ajouter : Quand vous les aurez aux pieds et que vous vous baladerez dans le monde virtuel, vous pourrez sentir la surface du sol et vous pourrez dire : 'Oh, c'est de la pierre, du bois ou de la neige.' Taclim, les chaussures de réalité virtuelle #CES2017 VIDEO -> https://t.co/EvsbXvWh0k pic.twitter.com/ZBtoaFOnHZ- 01netTV (@01netTV) 5 janvier 2017 Débuts en Europe '118 entreprises japonaises au total s'apprêtent à participer au salon CeBIT de Hanovre, souligne Jeremy Wilks. Elles seront nombreuses à y exposer des produits qui sont déjà sur le marché au Japon, mais qui feront leurs débuts en Europe,' indique-t-il. Découvrons l'une de ces innovations chez Epson. Cette machine peut recycler le papier usagé en feuilles de papier vierge, en quelques minutes et sans eau. Shigeo Fujita, manager du projet PaperLab chez Epson, nous la présente, des feuilles de papier usagées à la main : 'Voici du papier qui a été utilisé dans les bureaux et il y a des informations confidentielles dessus : on le met dans la machine et ensuite, il est transformé en fibres grâce à notre technologie qui fonctionne sans eau ; puis, les fibres sont agglomérées et modelées avant de former le produit final, du papier comme celui-là [vierge],' décrit-il. Grâce au PaperLab, les bureaux peuvent ainsi recycler leur papier eux-mêmes. Avec ce produit, Epson vise les entreprises qui veulent détruire leurs documents mentionnant des données internes. 'Aujourd'hui, nos clients paient très cher pour la destruction des feuilles de papier qui comportent des informations confidentielles alors qu'avec notre machine, ils peuvent les détruire toutes, sur place et en un rien de temps,' souligne Shigeo Fujita. PaperLab, Epson's paper recycling technology, will feature next month at the CeBIT conference in Hannover: https://t.co/4irlceHMa2 pic.twitter.com/LUkziGsb1J- Print21 (@Print21) 21 février 2017 Repérage des mouvements de foule Au CeBIT, une délégation japonaise fera la promotion du savoir-faire des entreprises du pays et d'un nouveau concept lancé par le gouvernement : 'Société 5.0', la vision d'un monde numérique encore plus avancé. Le PDG d' Hitachi Toshiaki Higashihara représente les sociétés japonaises des technologies de l'information et de l'électronique. 'Le Japon s'impose dans les matériaux technologiques, la nanotechnologie et les capteurs, affirme-t-il. En les combinant, nous voulons réaliser la 'Société 5.0', contribuer à régler les problèmes sociétaux dans le monde et étendre le concept à l'échelle de la planète, dit-il. J'espère que nous pourrons travailler avec le monde entier et favoriser l'innovation,' insiste Toshiaki Higashihara. Autre produit qui fera son apparition au CeBIT : un système de repérage élaboré par Hitachi. Il permet de collecter des données de manière anonyme, sur le déplacement des personnes dans un lieu donné : dans quelle direction elles vont et à quelle vitesse. Un outil de gestion des mouvements de foule dans les espaces publics. 'Des lasers enregistrent le déplacement de personnes et d'objets sans qu'ils portent des capteurs, explique Ichiro Ariyama, architecte en chef de ce système. Grâce aux résultats de ces enregistrements, on peut mener des recherches sur la manière dont les gens se déplacent, ils apparaissent sous la forme de points rouges sur notre écran,' décrit-il. Just filmed this really interesting Hitachi object tracking system for monitoring crowds. Full story in euronewsknwldge Sci-Tech next week pic.twitter.com/MJmjVDTxjk- Jeremy Wilks (WilksJeremy) 9 mars 2017 Robot-projecteur domestique Une grande partie de ces nouveaux produits japonais devrait intéresser entreprises et gouvernements, mais il en est aussi qui devraient séduire les consommateurs férus de gadgets comme l'une des nouveautés de Cerevo. Takuma Iwasa nous montre 'un robot domestique doté d'un projecteur. Il peut se balader tout seul chez vous, il peut par exemple quitter sa station de recharge de manière autonome pour rejoindre votre chambre à 7h du matin et vous passez une jolie musique, explique-t-il avant d'ajouter : Quand vous êtes réveillés, il peut vous montrer de manière autonome quelles sont les conditions de trafic dans votre ville en les projettant sur le plafond.' Avis aux amateurs d'objets connectés, toujours plus performants et toujours plus nombreux. Jeremy Wilks avec Stéphanie Lafourcatère
Vidéos à la une
Un peu partout au Japon, une minute de silence a été observée en hommage aux victimes de la catastrophe du 11 mars 2011 où plus de 18 000 personnes sont mortes.
Vidéos à la une
Le Japon s'est figé ce 11 mars pendant une minute, à 14 h 46 heure locale, pour rendre hommage aux victimes du tsunami et de la catastrophe nucléaire qui a suivi à Fukushima. Six ans plus tard, une cérémonie s'est donc tenue à Tokyo en présence du prince Akishino et du Premier ministre Shinzo Abe. Dans tout le pays, des milliers de personnes ont afflué sur les 500 km de côtes des régions sinistrées, jetant parfois des fleurs dans l'océan pour apaiser les âmes des défunts. 'En gardant à l'esprit les leçons précieuses que nous avons tirées en perdant tant de victimes, nous réviserons sans relâche notre préparation aux catastrophes avec sagesse' a déclaré Shinzo Abe. L'accident de la centrale nucléaire de Fukushima laisse encore derrière elle 123 000 déplacés, chassés par les radiations. Nombre d'entre eux reprochent au gouvernement de vouloir hâter le retour des habitants dans les régions contaminées. L'objectif des autorités serait de montrer que le pays est prêt à accueillir en toute sécurité les JO de 2020. Officials in Fukushima, Japan, are struggling to clear out radioactive boars from towns https://t.co/Yc5K0mV75E pic.twitter.com/mzadA6BGIg- The New York Times (@nytimes) March 10, 2017 Le tsunami lui-même, provoqué par un séisme de magnitude 9, avait renversé des voitures, des navires et des trains et balayé des villes entières. Plus de 18 000 personnes sont mortes ou ont disparu dans la catastrophe du 11 mars 2011.
Vidéos à la une
Dans la région de Fukushima au Japon, les sangliers ont quitté leurs zones montagneuses de prédilection pour investir les villages laissés à l'abandon après le départ forcé de leurs habitants suite à la catastrophe nucléaire de 2011. Ces animaux ne peuvent pas être consommés par l'homme car ils ont ingéré des matières radioactives autour de la centrale nucléaire détruite de Fukushima. Ils peuvent par ailleurs attaquer la population restée sur place et présentent un danger pour la circulation. Les autorités ont fait appel à des chasseurs pour s'en débarrasser.
Vidéos à la une
Débuts prometteurs pour la Switch de Nintendo, la toute dernière console du concepteur nippon de jeux vidéo. Selon la presse, le premier week-end de commercialisation a été un véritable succès à travers le monde. 330.000 exemplaires ont été vendus au Japon, à peine 30.000 de moins que pour le lancement de la WII en 2006. Nintendo Switch sells over 330 000 units at launch in Japan, Zelda: Breath of the Wild over 193 000 units - https://t.co/eM6e2Gsku3 pic.twitter.com/rhAhqsUgmG- Perfectly Nintendo (@PerfectlyNin) 7 mars 2017 Aux Etats-Unis, elle serait même devenue la console Nintendo la plus vendue en un week-end. [GAMING] : Meilleur démarrage de l'histoire de Nintendo aux US pour la #NintendoSwitch & #BreathOfTheWild ! https://t.co/9yJo049IT8- Aymeric Aulen (@AymericAulen) 7 mars 2017 Même constat en Europe avec, en prime, un record en France : avec 105.000 Switch écoulées dans l'Hexagone, Nintendo signe le plus gros lancement de console toutes marques confondues. La Nintendo Switch s'est vendue à plus de 105 000 exemplaires en 48h pour son lancement en France ! Un record toutes consoles confondues ! pic.twitter.com/nwzKjn0Cni- Nintendo Switch Actu (@lNintendoSwitch) 7 mars 2017 Nintendo publiera les chiffres officiels de ventes de Switch en avril.
Magazine
Dans un zoo japonais, un phoque s'est fait un nouvel ami. Il s'agit d'un autre phoque... mais en peluche ! Découvrez les clichés du duo trop mignon.
Vidéos à la une
Des projectiles d'une portée maximale de 1 000 kilomètres et qui peuvent atteindre une altitude d'environ 260 kilomètres selon les experts de la Corée du Sud. Pyongyang semble, comme chaque année, réagir aux manoeuvres militaires conjointes de Séoul et Washington. #ALERTE : La #CoréeDuNord a tiré 4 missiles, dont 3 sont tombés dans la zone économique exclusive (ZEE) du #Japon. pic.twitter.com/Yw94a3ZVi4- Lies Breaker (@Lies_Breaker) 6 mars 2017 Cette fois, les missiles ont visé la mer du Japon selon le Premier ministre nippon Shinzo Abe. 'La Corée du Nord a lancé quatre missiles balistiques qui ont visé notre Zone économique exclusive ou ZEE. Le Japon collectera et analysera les informations concernant ce problème. Le Japon a également adressé une forte protestation à la Corée du Nord.' La Corée du Nord est sous le coup de plusieurs résolutions de l'ONU qui lui interdisent de développer ce type d'arsenal et d'élaborer un programme nucléaire
Vidéos à la une
Dans cet épisode de Postcards, nous faisons de la randonnée dans la péninsule de Kii dans la région du Kansai au Japon. Beaucoup de touristes viennent ici parcourir les routes sacrés, et millénaires. Mais ce ne sont pas seulement les pèlerins qui apprécient la région. Parmi les nombreuses forêts du Japon, nulle n'est sans doute empreinte de mystère et de spiritualité comme la forêt parcourue par les chemins de pèlerinage de Kumano. Ces chemins traversant la péninsule de Kii sont parcourus depuis la période Heain (794-1192) et sont aujourd'hui classés au patrimoine mondial de l'Unesco. Ils sont bordés par des pierres moussues et des statuettes et amènent à de grands sanctuaires shinto connus sous le nom de Trois sanctuaires de Kumano. Beauté et mystère, qui sont l'essence de la nature au Japon, sont ici parfaitement perceptibles. Seamus Kearney, euronews: 'En plus de visiter les nombreux sanctuaires et sites spirituels, les gens viennent aussi ici pour se ressourcer, avec une grande variété de randonnées en montagne et de nombreuses activités.' Les anciennes forêts de cèdres et de cyprès offrent une escapade parfaite pour s'éloigner des grandes villes, avec des randonnées pour tous les niveaux. Emiyo Katom, Kumano guide: 'Kumano est un endroit avec une nature très préservée, où nous pouvons profiter de plus de 100 kilomètres de chemins de randonnée, ce qui est excellent pour la santé physique et mentale.' D'autres activités sportives, et aquatiques, sont devenues populaires. Un mélange unique d'expérience spirituelle et de grand air qui rend cet endroit très particulier. Eléments-clé sur le Japon Ce pays composé de nombreuses îles compte plus de 127 millions d'habitants Sa superficie fait près de 378.000 km La monnaie nationale est le yen Les principales religions sont le shintoïsme et le bouddhisme
Vidéos à la une
Pour la première fois en six mois, la production industrielle au Japon a reculé de manière inattendue en janvier, affectée par un ralentissement des exportations de voitures vers les Etats-Unis. C'est ce que montrent les données préliminaires publiées mardi par le ministère de l'Economie. En janvier, la production industrielle a enregistré une baisse de 0,8 , contre un gain de 0,7 en décembre. Les ventes au détail ont quant à elles progressé de 1 % le mois dernier par rapport à janvier 2015. C'est leur troisième mois consécutif de hausse, signe d'une reprise graduelle des dépenses de consommation au Japon.
Vidéos à la une
Un tribunal du Michigan a validé ce mardi 28 février l'accord conclu en janvier avec le groupe japonais. a plaidé coupable de fraude pour échapper aux poursuites pénales encourues dans cette affaire qui a fait 16 morts, dont 11 sur le territoire états-unien, entre 2000 et 2015. Takata plaide coupable de fraude dans le dossier des airbags défectueux https://t.co/nQuQ1ao3wC- ECO NEWS (@ECONEWSN1) 28 février 2017 L'équipementier, qui a reconnu avoir dissimulé un défaut de construction dans ses airbags, avait déjà été condamné en 2015 à 200 millions de dollars d'amende dans un procès au civil.
Magazine
Au Japon, plusieurs dizaines de milliers de participants ont célébré le festival de l'homme nu. Découvrez cet événement insolite en images !
Magazine
Au Japon, ils existent des endroits où les animaux règnent encore en maître sur les terres. Aoshima, Zao Kitsune Mura, Ōkunoshima... Découvrez ces lieux insolites en images !
Insolite
Dans le ciel de la ville de Fujisawa, au centre du Japon, un drôle de nuage a été photographié par des habitants. Il ressemble à une grosse boule. 
Magazine
Trois chats sont devenus les nouvelles coqueluches du web grâce à leurs drôles de chapeaux créés avec une étonnante matière. La réponse en images !
Insolite
Dans un hôpital au Japon, une scène qui aurait pu virer au drame a eu lieu : en pleine opération, le pet d'une patiente a déclenché un incendie.
Monde
Afin d’honorer la femme, les visiteurs d’un temple japonais sont invités à laisser en offrande une représentation du buste féminin. 
Magazine
Une Japonaise, amoureuse des chats, abrite chez elle douze magnifiques persans. Sur Internet, les photos de cette drôle de famille ne sont pas passées inaperçues.
Insolite
Selon une étude japonaise publiée mardi, la résistance de ce minuscule animal aquatique pourrait bien nous révéler les secrets de l'immortalité.
International
Au Japon, plus de 40 % des jeunes âgés de 18 à 35 ans n'ont jamais eu de relations sexuelles. Un phénomène qui inquiète le gouvernement confronté à une baisse chronique de la natalité.
Vidéos à la une
Le Japon est sous le choc après le meurtre à l'arme blanche de 19 personnes handicapées dans un centre de traitement spécialisé. Le...
Vidéos à la une
On ne peut toujours pas chasser Pikachu dans les rues de Tokyo. La fièvre Pokemon Go est telle que Nintendo a craint une surchauffe des serveurs et a décidé de retarder la sortie au Japon, prévue ce mercredi, du jeu de réalité augmentée, suivant les conseils du développeur américain Niantic. Pour la première fois depuis le lancement de Pokemon Go, le titre Nintendo a reculé de 12% en bourse. Malgré cette séance l'action affiche toujours un gain de 87% par rapport au 6 juillet. Déjà disponible dans 35 pays, Pokemon Go est le jeu le plus attendu sur l'archipel nippon, un des principaux marché des jeux vidéo. Aucune nouvelle date de sortie n'a été officialisée.

Pages

Publicité