La fusillade à San Bernardino, en Californie, a fait 14 morts mercredi. Le groupe terroriste Daech a revendiqué samedi la tuerie. 

Daech a annoncé samedi que deux de ses "partisans" étaient responsables de la tuerie de San Bernardino, qui a fait 14 morts mercredi en Californie. "Deux partisans de l’Etat islamique ont attaqué il y a plusieurs jours un centre à San Bernardino en Californie", a déclaré l’organisation terroriste dans son bulletin radiophonique quotidien Al Bayan, repris par l'agence de presse Reuters.

Le FBI a de son côté annoncé vendredi que l'enquête sur la fusillade a été requalifiée en "acte de terrorisme". "Nous enquêtons désormais sur ces faits horribles dans l'hypothèse d'un acte terroriste. Nous avons des preuves montrant qu'(ils) avaient fait l'objet d'une minutieuse préparation", a précisé le FBI, cité par l'AFP. Le président Barack Obama avait déjà déclaré jeudi qu'il était "possible que (l'attaque) soit liée au terrorisme".

12 engins explosifs retrouvés 

Publicité
Cette requalification intervenait alors que plusieurs indices laissaient en effet penser à une attaque terroriste. La jeune femme d'origine pakistanaise qui a perpétré l'attaque avec son mari, Tashfeen Malik, avait notamment fait allégeance à Daech, en publiant son serment d'allégeance au "calife" du groupe terroriste, Abu Bakr el Baghadi, sur une page Facebook. Un message depuis supprimé. Douze engins explosifs artisanaux ont également été découverts jeudi au domicile du couple, ainsi que trois bombes similaires retrouvées dans le bâtiment visé par les tueurs.

En vidéo sur le même thème - En Californie, une fusillade coûte la vie à 14 personnes

  

mots-clés : Etats-unis, Fusillade
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité