La Nasa a dévoilé la vidéo impressionnante d’une supernova, dont les images ont été captées pour la première fois par le télescope Kepler.

L’agence spatiale américaine a dévoilé les images spectaculaires de l’explosion d’une très grosse étoile, phénomène également appelé supernova, captées par le télescope Kepler en 2011. Dans la vidéo publiée par la Nasa, on peut voir le moment où une étoile massive s’effondre sur elle-même et explose en une gigantesque onde de choc lumineuse. Le document publié est une version accélérée et simulée de l’explosion qui a en réalité duré 20 minutes.

En 2011, deux étoiles dites "supergéantes rouges", dont la plus grosse, KNS 2011d, faisait 500 fois la taille du Soleil et était 20 000 fois plus lumineuse que lui, ont explosé à 1,2 milliard d’années-lumière de notre galaxie.

Ce genre d’explosion se produit lorsqu'une étoile très massive n’a plus assez de matière nucléaire dans son noyau et que celui-ci s’effondre sur lui-même sous l’effet de la gravité. S’en suit alors un éclair lumineux appelé "évasion de choc". Dans ce cas-ci, l’éclair a duré 20 minutes. Même si le phénomène est cataclysmique, il se fait dans le silence le plus total. En effet, l’espace étant vide, les ondes sonores ne peuvent pas se propager.

A lire aussi- La Nasa dévoile "Kepler-452b", l'exoplanète jumelle de la Terre !

Un évènement rare à capter

Un évènement tel que celui-ci est très difficile à détecter au milieu des milliards d’étoiles, d’autant plus qu’il est impossible de savoir lorsqu’une supernova va avoir lieu, d’après la Nasa.

C’est pourquoi une équipe analyse les données du télescope Kepler, recueillies toutes les 30 minutes parmi 50 000 milliards d'étoiles dans 500 galaxies.

Publicité
D’après l’agence spatiale, cette observation pourrait aider à récolter des données sur la façon dont les étoiles explosent et répandent des matériaux lourds tels que l’argent, le cuivre et le nickel, présent dans la terre et dans nos corps.
Publicité