Revue du web
Avec Atlantico
Avec son programme Discovery, la NASA va lancer Psyche en 2021, une nouvelle mission du nom de l’astéroïde de la taille de la Bretagne qui a été repéré dans le cosmos. Cet astéroïde, qui s'il était composé de fer et de nickel ferait des dégâts sur la planète Terre en cas de chute. Cette mission vise à mieux connaître cet astéroïde afin de mieux le contrer en cas de risque de chute.
Environnement
Dans cet univers incommensurable, notre planète court toujours le risque de se faire frapper par un objet spatial. Quelles sont les probabilités d'une telle collision ? Et quels peuvent être les dégâts possibles ? 
Revue du web
Avec Atlantico
La Chine souhaite devenir la première puissance mondiale en termes de technologie spatiale. Pour ce faire, elle est prête a débloquer des moyens techniques et financiers colossaux.
Revue du web
Avec Atlantico
La Chine souhaite devenir la première puissance mondiale en termes de technologie spatiale. Pour ce faire, elle est prête a débloquer des moyens techniques et financiers colossaux.
Revue du web
Avec Atlantico
Et aussi : Thomas Pesquet présente le repas de Noël de la Station spatiale ; Autour de Jupiter, la Nasa tente de sauver la sonde Juno ; Sur Cérès, la glace d'eau est partout, juste sous la surface.
Revue du web
Avec Atlantico
Et aussi : Solar Stratos, l'avion solaire qui veut explorer la stratosphère ; exobiologie : la vie peut-elle exister dans l'atmosphère des étoiles ratées ? ; SpaceX reporte de plusieurs mois son premier vol habité.
Revue du web
Avec Atlantico
La Chine souhaite devenir la première puissance mondiale en termes de technologie spatiale. Pour ce faire, elle est prête a débloquer des moyens techniques et financiers colossaux.
Revue du web
Avec Atlantico
Quasiment ignorée jusqu'au début des années 1990, le menace que représentent les astéroïdes qui gravitent autour de la Terre est de plus en plus prise au sérieux par la communauté scientifique. L'Agence spatiale américaine possède même un département dédié à l'étude de leur trajectoire afin de nous éviter le pire.
Environnement
Des experts ont annoncé que Benu, un astéroïde géant, passera entre la Terre et la Lune en 2 135. Si le risque d’impact avec notre planète est petit, il reste néanmoins possible et pourrait être dévastateur. 
Vidéos Sciences
Dans la nuit de dimanche à lundi, la société américaine SpaceX a lancé avec succès son vaisseau non habité Dragon pour une nouvelle mission de ravitaillement de la Station spatiale internationale. (Crédit : NASA)
La sonde Juno de la NASA a parcouru 900 millions de kilomètres pour rejoindre Jupiter et elle commence à nous envoyer des images...
Vidéos Sciences
La mission de Juno autour de Jupiter a bien commencé. La sonde de la Nasa, après s'être mise sur son orbite le 4 juillet, s'est rapprochée suffisamment pour prendre des photos. A une distance de 4 millions de km, le cliché est un peu flou, mais montre Jupiter et trois de ses satellites, Io, Ganymède et Europe. On y aperçoit aussi la Grande tâche rouge, sorte tempête anticyclonique chimique grande comme trois fois la Terre. Jupiter, composée de gaz, est plus grande que toutes les planètes du système réunies. Une année d'observation pour mieux connaître #Jupiter et les #secrets de la mission #Juno https://t.co/wSQTElwEyi pic.twitter.com/P1HSv0slIM- Futura-Sciences (@futurasciences) 11 juillet 2016 La sonde envoyée par la Nasa doit effectuer une mission de vingt mois autour de la plus grande planète de notre système solaire. Juno, au rythme de quatre photos par jour, va fournir une photographie complète de Jupiter, y compris quand celle-ci est cachée par le soleil, et donc inobservable de la Terre. Les pôles Nord et Sud pourront notamment être observés pour la première fois.
Technologies
En juin dernier, la NASA a décelé, à l’aide d’un télescope en orbite, des dunes aux formes incongrues sur la planète rouge.
Vidéos A la une
La sonde Juno de l'agence spatiale américaine tourne désormais autour de Jupiter. Elle a commencé une mission de vingt mois pour explorer l'intérieur jusque là inobservable de la plus grande planète du système solaire et mieux comprendre ses origines. Scott Boltopn de la mission Juno : 'C'est la planète dont le champ magnétique est le plus fort. Sa rotation sur elle même est la plus rapide. Son champ de gravité est le plus fort. Ses radiations sont intenses et le vaisseau spatial est le plus rapide.' Le champ magnétique jovien est près de 20.000 fois plus puissant que celui de la Terre et la planète est entourée d'une ceinture de très fortes radiations. Michelle Thaller, Nasa : 'Jupiter c'est cette gigantesque planète qui est 1000 fois plus grande que la Terre. Mais elle tourne sur son axe toutes les neuf heures. Il y a donc un champ magnétique gigantesque et c'est comme si on faisait évoluer un vaisseau spatial à l'intérieur d'un accélérateur de particules.' A l'instar du soleil, même s'il s'agit bien d'une planète son atmosphère est principalement composé d'hydrogène et d'hélium. Michelle Thaller, Nasa : 'Nous disposons d'instruments qui peuvent voir à des centaines de kilomètres à l'intérieur de l'atmosphère. Et après avoir étudié et le champ magnétique et la gravité de Jupiter nous espérons découvrir la nature du centre de Jupiter. Est il dans un état solide ? Ou bien Jupiter est elle comme une étoile, sans noyau solide ? On étudiera aussi la chimie très particulière de Jupiter et notamment le volume de l'eau et des éléments qui vont nous en dire plus sur la formation de la planète et ce à quoi ressemblait notre système solaire il y a des milliards d'années.' A la fin de sa mission Juno se lancera dans un baiser de la mort en venant s'écraser et se vaporiser à la surface de Jupiter. Michelle Thaller, Nasa : 'Jupiter est presque comme son propre petit soleil avec son système solaire. Avec ses lunes, dont certaines ont des océans liquides sous une couche de glace.' Des océans qui seront étudiés par la mission Juice, une mission de l'Agence spatiale européenne. Sa sonde essayera notamment de savoir s'ils contiennent ou non de la vie. Départ prévu en 2022.
Vidéos Sciences
"Quand on étudie le système solaire, si l'on passe à côté de Jupiter... eh bien, on n'a rien compris au système solaire !". Depuis 5h53 ce matin, heure française, la sonde Juno est en orbite autour de la plus grosse planète de notre système solaire après un voyage de 5 ans dans l'espace. Gilles Dawidowicz, de la société astronomique de France, est l'invité de LCI pour nous expliquer précisément en quoi constitue la mission de la sonde Juno et ce que l'on peut en attendre.
Vidéos Sciences
Les membres de la NASA exultent, et il y a de quoi. Après 5 ans de voyage, la sonde Juno est entrée en orbite autour de Jupiter, à 5h53 ce matin, heure française. Sa mission de 20 mois a pour objectif d'en savoir plus sur l'origine de la plus grosse planète de notre système solaire tout en tentant de comprendre son impact sur le développement de la vie sur Terre.
Vidéos Sciences
Après une odyssée de 5 ans, la sonde Juno a réussi sa mise en orbite autour de Jupiter. Piloté par la NASA, l'engin doit étudier les mouvements de l'immense planète et son impact sur la formation de la Terre. A raison d'une orbite complète tous les 14 jours, Juno plongera ensuite dans l'atmosphère de Jupiter au terme de sa mission dans 20 mois .
Vidéos Sciences
Mission accomplie. Après cinq années de voyage, la sonde Juno a réussi son appoche finale de Jupiter. Success! Engine burn complete. #Juno is now orbiting #Jupiter, poised to unlock the planet's secrets. https://t.co/YFsOJ9YYb5- NASA (@NASA) 5 juillet 2016 A 869 millions de kilomètres de la terre, la tâche était pourtant loin d'être évidente et la tension à son comble dans le centre de contôle à Cap Canaveral. Lancée à 64 km/seconde, Juno a dû démarrer son moteur principal, ralentir sa course suffisamment pour que la plus grosse planète du système solaire happe l'engin dans son champ gravitationnel. Première étape d'une mission qui devrait durer plusieurs mois. D'ici une centaine de jours, la sonde se rapprochera de la planète géante, entre 10 000 et 4600 kilomètres au dessus des nuages. Suffisamment proche pour analyser de quoi se compose l'intérieur de l'astre. En attendant la petite Juno devra éviter de nombreux dangers. Notamment une couche d'hydrogène - 90% de l'athmosphère - qui agit comme un puissant aimant.
Vidéos Sciences
Voilà ce qui est en train de se passer à plus de 800 millions de kilomètres de la terre : la sonde américaine Juno en approche finale de Jupiter. La sonde est censée se mettre en orbite de la plus grosse planète du système solaire. L'exercice est périlleux car Juno avance actuellement à 64 km/seconde. Dans le courant de la nuit (03h18 GMT), elle doit freiner pour se positionner correctement et ne pas trop s'exposer au champ magnétique qui entoure Jupiter. Les ingénieurs qui pilotent tout cela à distance, semblent confiants. 'Plusieurs sondes se sont approchées de Jupiter', rappelle Jim Green,un des responsables de la mission à la Nasa. Il cite notamment la sonde Galileo, lancée il y a plus de 20 ans. 'A l'époque, précise-t-il, la sonde Galileo nous a fourni des informations sur la surface de Jupiter et surtout sur ses lunes. Aujourd'hui, avec Juno, on a la possibilité d'aller plus loin dans la connaissance de cette planète'. Le programme Juno a coûté plus d'un milliard de dollars. La sonde a été lancée en 2011, avec à son bord, plusieurs outils d'observation, censés permettre de connaître la composition de Jupiter, savoir entre autre si cette planète possède ou non un noyau central.
Vidéos Argent/Bourse
François Chopard, président fondateur de Starburst Accelerator, était l'invité de 18h l'Heure H, ce mardi 21 juin 2016. Il a présenté son incubateur de start-up travaillant dans le domaine spatial et aéronautique. Créé en 2013, il a déjà accompagné 80 sociétés qui oeuvrent dans les secteurs du tourisme spatial, des dirigeables, des drones, de la réalité augmentée et des interfaces homme-machine. Actuellement, Starburst Accelerator est basé à Los Angeles, Paris, Munich et Singapour. En partenariat avec la NASA, il va faire pitcher 20 start-up le 23 juin prochain, dans la Silicon Valley. - 18h l'heure H, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
François Chopard, président fondateur de Starbust Accelerator, était l'invité de 18h l'Heure H, ce mardi 21 juin 2016. Il a présenté son incubateur de start-up travaillant dans le domaine spatial et aéronautique. Créé en 2013, il a déjà accompagné 80 sociétés qui oeuvrent dans les secteurs du tourisme spatial, des dirigeables, des drones, de la réalité augmentée et des interfaces homme-machine. Actuellement, Starbust Accelerator est basé à Los Angeles, Paris, Munich et Singapour. En partenariat avec la NASA, il va faire pitcher 20 start-up le 23 juin prochain, dans la Silicon Valley. - 18h l'heure H, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Atterrissage sans encombre pour trois astronautes de retour de la Station spatiale internationale. Le Russe Iouri Malenchenko, l'Américain Tim Kopra et le Britannique Tim Peake ont retrouvé la terre ferme, dans les steppes du Kazakhstan, après un voyage de trois heures et demie à bord de la capsule Soyouz. 'C'est réellement étonnant, l'odeur de la terre est tellement forte, s'est émerveillé Tim Peake, le premier Britannique à être allé à bord de l'ISS. C'est formidable d'être de retour en plein air, vraiment agréable. J'ai hâte de revoir ma famille maintenant... La vue va me manquer.' Les trois hommes ont passé six mois dans la Station spatiale internationale, un véritable laboratoire scientifique en orbite lancé à la fin des années 90. Trois co-équipiers sont restés à bord et ils seront rejoints le 7 juillet prochain par trois nouveaux occupants, un Russe, une Américaine et un Japonais. Avec AFP Top 20: a selection of astro_timpeake 's best photos https://t.co/8Cjop3cA1s pic.twitter.com/QrG9CEEE8R- ESA (esa) June 17, 2016
Vidéos Sciences
LE PETIT JT. "0uragan", documentaire signé Cyril Barbançon, Andy Byatt et Jacqueline Farmer, sortira le 8 juin. Le film nous montre la vie d'un ouragan. Au programme de cette expérience prévue en 3D, des vents à 200km/h, 18 cyclones, 12 pays pour une production réalisée avec l'aide de la NASA.
Vidéos A la une
Ces clichés sont probablement les plus détaillés jamais pris de Pluton. Pour le plus grand plaisir des fans d'astronomie, la Nasa a dévoilé,...
Vidéos Sciences
Près d'un an après son passage près de Pluton, la sonde spatiale "New Horizons" n'a pas fini de dévoiler ses secrets. La Nasa vient de compiler dans une vidéo des clichés de la surface de la planète d'une résolution de 80 mètres par pixel, permettant aux scientifiques d'examiner les détails... Jugez-en par vous-même.
Vidéos Sciences
Après une tentative ratée, la Nasa a finalement réussi samedi à déployer sa capsule gonflable à bord de la station spatiale internationale. Il a fallu à l'astronaute Jeff Williams près de 7h pour gonfler d'air cette pièce supplémentaire, d'un volume de 16m3, soit l'équivalent d'une petite chambre. Ce module est le tout premier du genre.
Vidéos Sciences
En novembre prochain, Thomas Pesquet sera le 10ème français à partir dans l'espace. Il séjournera six mois dans la station spatiale internationale. Il s'entraîne actuellement à Moscou. Avec lui, visitez l'ISS comme un vrai astronaute.
Vidéos Sciences
Un nouveau signal d'alarme sur le climat : les Nations-Unies ont confirmé que ce dernier mois d'avril, était le plus chaud jamais enregistré sur la planète, depuis le début des relevés de températures, en 1880. Les mois se suivent et se ressemblent donc : en avril la température était de 1,1 degré supérieur à la normal, un chiffre qui inquiète les climatologues, car c'est aussi le signe que le réchauffement climatique s'accélère. Claire Nullis, porte-parole de l'organisation météorologique mondiale: 'C'est le douzième mois d'affilée que les records de températures sont battus. Et ce qui est particulièrement inquiétant, c'est la vitesse à laquelle ces records sont battus. Ils ne sont pas seulement battus, ils sont pulvérisés, avec un rythme assez cohérent.' Le Secrétaire général de l'OMM, Petteri Taalas, a fait remarquer que 2016 avait déjà éclipsé 2015, pourtant année de tous les records. 'L'ampleur des changements a surpris jusqu'aux climatologues les plus avertis. La planète se transforme sous nos yeux' a indiqué M. Taalas. Les quatre premiers mois de 2016 ont été les plus chauds à la surface de la planète depuis 136 ans, a confirmé l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA). Il fait 51 en Inde Le nord de l'Inde affronte une sévère vague de chaleur, le thermomètre ayant atteint un record absolu de 51 C. dans une ville de l'Etat désertique du Rajasthan, qui complique le quotidien d'un pays où centaines de personnes meurent chaque année de la chaleur. Ce record a été enregistré jeudi 19 mai à Phalodi, à environ 600 km à l'ouest de New Delhi. Le précédent record remontait à 1956. #India just recorded its highest temp ever 51C/124F in #Phalodi Prognosis #Pakistan=sizzling Today's #Weather Maps pic.twitter.com/vysXhMc3DD- Adil Najam (@AdilNajam) 20 mai 2016 Des centaines de personnes meurent chaque année de la chaleur en Inde. Les températures dépassent régulièrement les 40 C dans le nord du pays en mai et juin, mois les plus chauds de l'année. Les services météo ont lancé une alerte en raison de la persistance de cette 'forte vague de chaleur' pendant le week-end sur le nord et l'ouest de l'Inde, en particulier à New Delhi où la température a atteint 47 C cette semaine. Au Gujarat (ouest), la principale ville Ahmedabad a enregistré sa température la plus élevée depuis 100 ans jeudi à 48 C. Cette vague de chaleur survient au moment où l'Inde doit affronter une sévère sécheresse depuis plusieurs mois. Quelque 330 millions de personnes, soit un quart de la population est affectée par le manque d'eau après deux années de faible mousson. La chaleur avait tué plus de 2.400 personnes l'an dernier en Inde, l'une des vagues les plus meurtrières de son histoire récente. Le rôle d'El Niño Le courant chaud équatorial du Pacifique El Niño, qui a réapparu en 2015, a contribué à cette montée record des températures. Mais il a commencé à perdre de son intensité comme cela était prévu. Les températures à la surface des eaux dans la zone équatoriale de l'océan Pacifique ont continué à baisser en avril, ce qui indique un affaiblissement d'El Niño, a pointé la NOAA, prédisant l'apparition du courant froid La Niña pendant les six derniers mois de 2016.
Vidéos Sciences
Mardi, la Nasa a réussi le lancement d'un ballon à haute pression depuis l'aéroport de Wanaka, en Nouvelle-Zélande. L'appareil, moins coûteux qu'un satellite, doit permettre aux scientifiques de recueillir des données pendant plus de 100 jours. Ce qui constituerait un record de vol pour un tel engin. (Crédits : Reuters TV)
Vidéos Sciences
OEIL DU WEB. Mise en orbite il y a 17 ans, la Station spatiale internationale a effectué lundi sa 100.000e révolution autour de la Terre. La Nasa s'est fendue d'une vidéo publiée sur la Toile pour accuser le coup.

Pages

Publicité