Une étude de la banque HSBC publiée ce mardi a demandé aux Français ce qu'ils pensaient de l'avenir de nos retraites... Réponse : le moins que l'on puisse dire, c'est que les Français se mettent le doigt dans l'oeil.

Les Français ne seraient pas très réalistes... Voilà ce qui ressort de l'étude de la banque HSBC au sujet de l'avenir des retraites publiées ce mardi. Challenges a décortiqué les résultats et en a tiré les principales leçons.

Conduite dans 15 pays à travers le monde, l'enquête montre bien que les Français font partie de ceux qui sont les moins réalistes quant à leur retraite. Même si les Français ont conscience que leur niveau de vie ne sera pas le même à la retraite, ils espèrent quand même toucher 26 000 euros par an pour un ménage pour vivre convenablement. Or dans les faits, la moyenne des pensions versées à un ménage représente, selon l'Insee, 18 370 euros... soit environ 1 500 euros par mois.

62% des Français inquiets pour leur retraitePourtant, les retraités français restent dans l'ensemble mieux logés que les autres. Mais les Français restent néanmoins les plus préoccupés par leur retraite puisque 62% d'entre eux se disent inquiets, alors qu'ils ne sont que 58% aux Etats-Unis ou 55% au Canada.

Mais les plus touchées par cette angoisse de leur situation à la retraite sont bien les femmes, puisque l'étude d'HSBC met en évidence la crainte pour presque une européenne sur deux d'avoir des difficultés à se chauffer ou à se nourrir. Ils ne sont pas plus de 35% à connaître la même peur chez les hommes.

Encore une grande confiance dans l'EtatCette crainte ressentie par les femmes est assez logique puisqu'hommes et femmes ne touchent pas les mêmes pensions de retraite. Ainsi, en moyenne en France, un homme touche 1 162 euros par mois pour une carrière complète dans le privé, contre 955 euros pour une femme avec la même carrière. Et bien souvent, parce qu'elles ont élevé leurs enfants, les femmes ont des carrières incomplètes...

La situation n'est donc pas toute rose et pourtant, les Français font confiance à l'Etat pour sauver leur retraite. En un an, le nombre de Français estimant que leur principale source de revenu à la retraite serait la pension versée par l'Etat est passé de 22% à 44%...

Seulement 19% prêt à une seconde vie professionnelleEt malheureusement, cette trop grande confiance dans l'Etat explique pourquoi les Français préparent peu leur retraite en amont. Ils sont ainsi seulement 19% à préparer une seconde vie professionnelle à la retraite, contre 35% dans les autres pays.

Publicité
Côté épargne, les Français sont également mauvais ! Plus d'un tiers d'entre eux ne met absolument pas d'argent de côté en vue de la retraite. Les autres s'y mettent relativement tard, vers 30 ans, alors que dans le reste du monde, on commence cette épargne vers 26 ans...
Publicité