Orages, tempêtes, fortes pluies, grêle, inondations... De fortes intempéries peuvent causer de nombreux dégâts sur les habitations et les véhicules. Quelles indemnisations attendre des assurances et comment s'y prendre pour se faire rembourser ?

Votre logement a été endommagé 

La procédure : l'orage passé et une fois les dégâts constatés, il ne vous reste plus qu'à vous tourner vers votre assureur. Vous avez 5 jours ouvrés* pour faire jouer votre contrat d'assurance "multirisque habitation" en le prévenant par téléphone, puis par courrier recommandé avec AR. Tous les contrats de biens (habitation, voiture...) comporte une garantie tempête qui prend en charge les dégâts provoqués par le vent (toit endommagé ou arraché, mobilier détérioré, chute d'arbre...), mais aussi les dommages causés par la pluie, la neige ou la grêle**.

Le mieux : monter un dossier en photographiant toutes les parties dégradées. Fournissez également toutes les factures et autres documents (actes notariés, contrats de location, photographies...) que vous aurez sur les biens endommagés et estimez vos pertes. Selon l'ampleur des dommages, l'assureur décide si le passage d'un expert est nécessaire.En attendant : protéger rapidement*** votre habitation et le mobilier en bâchant le toit si besoin, et en mettant à l'abri les objets précieux.

Publicité
* un jour ouvré est un jour travaillé dans l'entreprise, en général du lundi au vendredi.** Certains assureurs peuvent vous réclamer un certificat d'intempéries. Voir paragraphe 2*** La garantie tempête couvre les biens abîmés par la pluie à l'intérieur des bâtiments si les dégâts surviennent dans les 48 à 72h (selon les contrats) après les dommages matériels sur le bâtiment principal.

Publicité
Publicité