Société
Ces dernières 24 heures, la Corse a été touchée par des violentes intempéries. Si la vigilance rouge a été levée, l'Ile de Beauté a connu des dégâts importants.
Société
Une vingtaine de départements sont concernés par les fortes pluies qui frappent actuellement la moitié sud du pays. Plus de détails sur les prévisions.
Vidéos A la une
Le Conseil Régional va débloquer 8 millions d'euros pour dédommager les sinistrés des intempéries et les viticulteurs victimes du gel.
Vidéos A la une
Des pluies torrentielles se sont abattues dimanche après-midi sur la ville de Harbin, au nord de la Chine. Les rues de la ville ont pris des allures de rivière, emportant tout sur son passage. Plusieurs automobilistes ont dû abandonner leur véhicule. (Crédit : Reuters).
Vidéos Argent/Bourse
Le gouvernement français a annoncé ce mercredi 8 juin qu'un arrêté de catastrophe naturelle pour 782 communes situées dans 17 départements a été pris suite aux inondations exceptionnelles. Ce premier arrêté interministériel sera publié dès ce jeudi 9 juin au Journal officiel. Cette décision permettra donc aux sinistrés des communes concernées d'être indemnisés plus rapidement. Les assureurs auront trois mois pour indemniser intégralement les habitants. Quant aux assurés, ils auront jusqu'à dix jours à compter de la parution de l'arrêté pour adresser leur déclaration à leur assureur. - 18h l'heure H, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Politique
Le ministre de l’Intérieur s’est laissé aller à plaisanter sur les intempéries et les grèves qui frappent la France à quelques jours de l’ouverture de l’Euro 2016. Découvrez ce qu’il a dit.  
Vidéos A la une
L'A10 est toujours fermée dans les deux sens de circulation aux environs d'Orléans ce mardi, soit une semaine après le début des inondations. La remise en état de l'autoroute mobilise pas moins de 500 personnes qui ont déployé les grands moyens. 3.000 sacs de gravats de deux tonnes chacun ont été disposés afin de retenir l'eau et pour la recueillir, un bassin de la taille d'un terrain de football a été construit à côté de la route. Resteront ensuite les travaux d'assèchement, les inspections puis le nettoyage de la chaussé pour que les 40.000 véhicules qui empruntent quotidiennement l'axe puissent y revenir.
Vidéos A la une
Le dispositif de surveillance des crues a "globalement bien fonctionné", a estimé la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal. Certains capteurs ont connu des dysfonctionnements, mais un nouveau système de capteurs par radar va être expérimenté pour pallier à cela.
Vidéos A la une
Manuel Valls a appelé samedi à l'arrêt "le plus vite possible" du mouvement de grève à la SNCF, qu'il a qualifié de "totalement incompréhensible" dans le contexte des intempéries, en invoquant la "solidarité". Un appel diversement accepté par les usagers que BFMTV a rencontrés ce dimanche.
Vidéos A la une
A Poissy, la Seine est montée de plus de 60 centimètres. La crue touche particulièrement l'île des Migneaux, une zone inondable où les quelques 300 habitants ont décidé de prendre le bon côté des choses.
Vidéos A la une
A Villeneuve-le-Roi, dans le Val-de-Marne, les habitants sont épuisés, comme le rapporte notre envoyé spécial Louis Olivier . Pourtant, une nouvelle épreuve se profile déjà : les pompages tandis que la crainte du cambriolage est palpable. Pour faciliter les démarches liées à l'indemnisation, des tentes d'informations ont quant à elles été dressées dans le village.
Vidéos A la une
LE GRAND JURY. Le coût des inondations pèsera en premier lieu sur les compagnies d'assurances, mais pas sur l'économie française dans son ensemble, a assuré le ministre de l'Économie Michel Sapin, invité du Grand Jury.
Vidéos A la une
Conséquence des intempéries, l'A10 est coupée en direction d'Orléans à partir de Tours.
Vidéos A la une
Manuel Valls était présent dans l'Essonne, samedi 4 juin, jugeant la situation "critique et pénible", notamment à Boussy-Saint-Antoine et Longjumeau. Le premier ministre a ainsi annoncé 4 morts et 24 blessés causés par les inondations, bien que l'origine du décès de l'une des victimes reste floue. François Hollande, lui, s'est rendu à Romorantin, dans le Loir-et-Cher, rappelant que l'état de catastrophe naturelle serait reconnu ce mercredi.
Vidéos A la une
Quatre après la fermeture de l'autoroute A10 devenue impraticable à cause des intempéries, des plongeurs sont intervenus ce samedi sur les voies submergées. Objectif ? Couvrir de bâches un mur de 800 mètres.
Vidéos A la une
La situation est jugée catastrophique par la SNCF en Île-de-France, ou sept lignes sur quatorze ont été touchées par des incidents graves liés aux intempéries. Mais aux inondations, s'ajoute le mouvement de grève des conducteurs reconduit jusqu'à mardi. Voici les prévisions du trafic pour ce dimanche.
Vidéos A la une
Dans le centre de Nemours, en Seine-et-Marne, où l'eau descend lentement depuis vendredi matin, les commerçants commencent à découvrir les ravages des inondations. Les sinistrés tentent de sauver ce qui peut encore l'être mais pour certains, tout est perdu.
Vidéos A la une
A Nemours, en Seine-et-Marne, les évacuations se poursuivent. Les 2.000 habitants déjà évacués ont passé la nuit dans le gymnase de la ville. Certains, trop angoissés pour trouver le sommeil, n'ont pas fermé l'oeil de la nuit. Les Nemouriens victimes de la crue peuvent compter sur la solidarité des habitants non touchés. Des vêtements sont mis à disposition des sinistrés. Les pompiers organisent également des rondes sur l'eau pour rapporter des éléments essentiels aux personnes évacuées, comme de la nourriture ou des médicaments.
Vidéos A la une
Protéger Paris avant tout le reste des inondations, la rumeur a fait son chemin mais reste démentie par Emma Haziza, experte en gestion des risques d'inondations. "C'est faux vu la configuration de ce qui s'est passé en amont", affirme-t-elle, estimant que ce sont "les précipitations abondantes qui ont généré une très forte réaction des cours d'eau". "On n'a jamais cherché à sur-inondé ces zones", martèle Emma Haziza. "Bien sûr qu'il faut protéger Paris car c'est le poumon économique de la France", a toutefois indiqué la spécialiste.
Vidéos A la une
La montée des eaux a transformé le centre-ville de Nemours en une petite Venise où ne circulent que des barques qui évacuent ses habitants. Mais la ville a affronté avec solidarité la plus forte crue de son histoire. Des lits de camps ont été installés dans le gymnase de la commune pour accueillir les sinistrés et des vêtements ont été distribués.
Vidéos A la une
Le niveau de la Seine continue de grimper dans la capitale. Un pic à 6 mètres pourrait même être atteint ce vendredi. Les musées parisiens, situés le long du fleuve, ont donc fermé leurs portes par mesure de précaution. A l'instar du Louvre ou du musée d'Orsay, ils ont également déplacé les oeuvres dans les étages supérieurs.
Vidéos A la une
En raison des intempéries, 300 trains ont du être supprimés ou retardés en raison de chutes d'arbres, d'inondations ou de glissements de terrain.
Vidéos Argent/Bourse
François Hollande a annoncé jeudi lors de son discours devant le congrès des maires qu'un arrêté de catastrophe naturelle sera pris dès le prochain conseil des ministres, mercredi prochain, pour les communes les plus touchées par les inondations. Le fonds de solidarité sera immédiatement activé", a ajouté le Président de la République.
Vidéos A la une
Le niveau de l'eau continue de monter à Paris. La Seine, qui dépasse maintenant les cinq mètres de hauteur, a submergé les quais. Les voies sur berges, recouvertes par les eaux, sont fermées à la circulation. A cause du courant, les péniches et bateaux-mouches sont interdits de circulation. Certains passants, qui n'ont jamais connu une telle crue, prennent le temps de s'arrêter pour immortaliser le moment.
Vidéos A la une
Deux jours après avoir été contraints d'abandonner leurs voitures sur l'autoroute A10 devenue impraticable à cause des intempéries des dernières heures, des automobilistes ont pu retourner sur place à bord des camion de l'armée. Sur place, ils ont notamment croisé des chauffeurs routiers qui n'ont pas bougé depuis 48 heures.
Vidéos Argent/Bourse
Les inondations records des derniers jours compliquent un peu plus le quotidien des Français et des Franciliens déjà perturbé par des grèves à répétition dans les transports et la pénurie d'essence.
Société
De nouvelles pluies annoncées pour ce jeudi laissent craindre une aggravation des crues qui touchent depuis plusieurs jours la France. Notamment la Seine-et-Marne toujours en alerte rouge "pluie-inondation".
Vidéos A la une
"La situation reste tendue, difficile, dans plusieurs secteurs", a affirmé ce jeudi matin le Premier ministre depuis la cellule de crise du ministère de l'Intérieur, concernant les inondations qui touchent plusieurs départements, à l'instar de l'Ile-de-France ou de la Seine-et-Marne. "Les services de l'État sont pleinement mobilisés", a néanmoins assuré Manuel Valls.
Vidéos A la une
Si les automobilistes ont été évacués dès mardi de l'autoroute A10 devenue impraticable, beaucoup de routiers sont demeurés sur place, espérant que l'eau se résorberait. La décrue n'est cependant pas arrivée. Au contraire, le niveau risque de monter encore. Entre les forces de l'ordre et les routiers, un dialogue parfois vif s'engage pour tenter de mettre les professionnels de la route den sûreté.
Vidéos Argent/Bourse
Henri Dreyfus, correspondant de TF1 à Nemours, a fait le point sur la situation de la ville en ce début de soirée. "Le pic de la crue n'est toujours pas atteint. Les secours n'ont que jusqu'à la tombée de la nuit pour intervenir", a-t-il déclaré. Un appel à la solidarité a été lancé par la municipalité. "Seul réconfort ce soir pour les habitants, l'annonce de Ségolène Royal du placement imminent de Nemours en état de catastrophe naturelle", a-t-il ajouté.

Pages

Publicité