En Seine-et-Marne, une bibliothèque universitaire qui a coûté plusieurs millions d'euros est toujours fermée au public depuis la fin des travaux en 2012.  Et pour cause : près de 72 défauts de construction ont été recensés.

Cela fait déja deux ans que la bibliothèque de l'université Paris-Est Marne-la-Vallée est toujours inhabitée. Ce bâtiment d'envion 9000 mètres carrés et de haute qualité environnementale a coûté 35 millions d'euros. Mais depuis la fin des travaux en 2012, bien qu'elle soit chauffée et éclairée, personne n'a pu en profiter.

En 2012, la bibliothèque universitaire avait pourtant été nominée au prix d'architecture d'Equerre d'argent. Aujourd'hui, elle est "sans doute le bâtiment haute qualité environnementale (HQE) qui aura consommé le plus d’énergie avant même d’avoir permis d’en économiser", écrit Le Parisien

A lire aussiMaison : les pires erreurs de construction

72 défauts de construction recensés

Pour cause, de nombreux défauts de construction on été recensés par un ingénieur d'études. Au total, près de 72 malfaçons ont été recensées : problèmes d'étanchéité, escaliers "impraticables" ou encore absence de ventilation dans les ascenseurs. Trop de défauts qui empêchent l'ouverture de la bibliothèque au public.

Publicité
L'université vient d'assigner en justice les architectes de Bekhmann N'Thépé, en charge des travaux, devant le tribunal administratif de Melun. Le cabinet, qui nie toute assignation, a de son côté réagi en assurant que l'expertise judiciaire avait "tout bloqué" et qu'il était prêt à réparer le chantier. La question est maintenant de savoir à combien d'euros va s'élever le montant des travaux de réparation...

En vidéo sur le même thème : Logement : trois milliards débloqués pour des grands travaux 

Publicité