Pour la France, l'annonce du premier essai réussi à la bombe à hydrogène par la Corée du Nord, est une "violation inacceptable" des résolutions de l'ONU. 

Ce mercredi, aux alentours de 9h30 heure locale (1h30 GMT),la télévision nord-coréenne a annoncé le succès du premier essai d'une bombe à hydrogène. Un séisme d'une magnitude située entre 4,2 et 5,1 avait été enregistré un peu plus tôt près d'un site d'essai nucléaire nord-coréen. Il s'agit du quatrième essai nucléaire effectué mais le premier à la bombe H. Auparavant la Corée du Nord avait déja testé trois fois la bombe atomique en 2006, 2009 et 2013. Ces tests avaient tous été sanctionnés par la communauté internationale.

"Nous rejoignons les rangs des Etats nucléaires avancés", s’est félicité un présentateur de la télévision officielle nord-coréenne.Ce premier succès à la bombe à hydrogène pourrait constituer une avancée considérable dans le programme d'armement nucléaire de la Corée du Nord et représente une réelle menace pour l'ensemble de la région. La bombe H est une bombe nuéclaire qui pourrait avoir des effets de 500 à 1000 fois plus puissants qu'une bombe atomique ordinaire.

A lire aussi: Corée du Nord : images impressionnantes de la parade militaire de Pyongyang 

La France condamne l'essai de bombe à hydrogène

Quelques heures aprés cette annonce, la France a condamné cette "violation inacceptable" des résolutions du Conseil de sécurité et a appelé à une "réaction forte de la communauté internationale". Dans un communiqué publié ce matin, l'Elysée écrit : "Dans l'attente de la confirmation des caractéristiques de l'essai nucléaire annoncé et observé cette nuit en Corée du Nord, la France condamne cette violation inacceptable des résolutions du Conseil de sécurité et appelle à une réaction forte de la communauté internationale". Washington, Tokyo et Séoul ont également condamné les "provocations" de la Corée du Nord. La Maison Blanche n'est toujours pas en mesure de confirmer les affirmations du régime de Pyongyang mais se dit prête à y répondre "de façon appropriée".

Publicité
Le Conseil de sécurité de l'ONU va devoir se pencher sur ce qui constitue une nouvelle violation des sanctions et des résolutions de l'ONU contre la politique d'armement nucléaire de la Corée du Nord.Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunira en urgence ce mercredi matin à New York. Cette réunion prendra la forme de consultations à huis clos entre les 15 pays membres.

En vidéo sur le même thème: La Corée du Nord mène un essai "réussi" d'une bombe H