Les habitants de Viry-Châtillon (Essonne) sont tristement habitués aux déchaînements de violence engendrés par le trafic de drogues. Ils livrent le récit de l'agression de deux policiers survenue samedi près d'une cité.

Un policier a été plongé dans un coma artificiel et un autre a été gravement blessé, samedi après-midi, après avoir subi une violente attaque au cocktail Molotov. L'agression s'est déroulée vers 14h30 près du carrefour du Fournil, à Viry-Châtillon, dans l’Essonne. Un riverain interrogé par BFM TV s'était garé non loin pour faire ses courses lorsque l'événement s'est produit.

L'homme évoque "une dizaine de personnes cagoulées qui se dirigent directement vers les deux voitures de police". Les assaillants "ont cassé les vitres (des véhicules) en (y) jetant les cocktails Molotov", et le témoin a vu "le policier qui a été le plus gravement brûlé" se précipiter hors de sa voiture.

Plusieurs riverains seraient alors venus au secours d'une policière, encore piégée dans l'habitacle. "On a essayé de faire sortir cette policière qui est sortie brûlée", a expliqué l'Essonnien. D'après lui, "il y avait aussi une policière qui essayait de répliquer. Elle s’est fait taper, elle a été blessée".

À lire aussi – Toulouse : un policier poignardé par un déséquilibré en pleine journée

Des habitants désabusés

Valérie habite à 30 mètres du carrefour du Fournil. Elle a indiqué à RMC qu'elle fermait toujours sa porte, blindée de surcroît, car les violences sont régulières dans les environs. Pendant l'agression de samedi, elle entendait "des explosions : c'étaient les balles des policiers qui pétaient (sic) dans les voitures à cause du feu". "Ça rend dingue", a-t-elle lâché dans un soupir.

Publicité
Le maire de la commune, pour sa part, exprime sa fermeté et sa volonté de ne pas fléchir. Au micro de RMC toujours, il déplore que les malfrats ont détruit la caméra qui avait été installée pour surveiller le carrefour, plaque tournante du trafic de Viry-Châtillon. "Nous la remettrons jusqu’à ce qu’on arrive à nos fins", a-t-il assuré, avant de conclure : "Quand on tente d’assassiner les policiers, on est juste scandalisés".

Vidéo sur le même thème – Policiers brûlés à Viry-Châtillon: “C’est un quartier très compliqué”

Publicité