On a retrouvé le célèbre atterrisseur de la mission Rosetta qui était perdu de vue depuis novembre dernier après s’être posé avec succès sur la comète "Tchouri".

Souvenez-vous, le monde entier avait retenu son souffle le 12 novembre 2014, suivant en direct les péripéties du petit atterrisseur Philae dans l’espace. Ce robot de l’Agence spatiale européenne, propulsé par l’orbiteur Rosetta, avait réussi à se poser, non sans quelques frayeurs, sur la comète "Tchouri" afin d’en extraire des données pour le monde scientifique. Une première dans l’Histoire, et un sentiment de fierté pour la France qui avait pris la plus grande part à ce projet.

Le petit Philae, après plusieurs récupérations de données, avait fini par rentrer dans un sommeil profond le 15 novembre ; l’engin n’étant alimenté que par des panneaux solaires, il est dépendant de la lumière du soleil. Or celui-ci a eu la fâcheuse idée de se poser dans un endroit ombragé…

A lire aussiLa sonde Rosetta au plus près de la comète Tchouri

Philae serait coincé à l’ombre d’une sorte d’éboulement

Depuis, les recherches n’ont pas cessé pour retrouver Philae, grâce à l’aide de photos prises par l’orbiteur Rosetta. Or, jeudi, l’Agence spatiale européenne a dévoilé plusieurs photos laissant penser que le petit robot avait pu être identifié sur celles-ci. Selon ce que l’on peut voir sur les clichés, Philae serait coincé à l’ombre d’une sorte d’éboulement.

Publicité
"Nous avons remarqué un point qui n’était pas là avant atterrissage. Ces images datent d’octobre et novembre et sont très pixelisées. De nombreux experts se sont penchés dessus, que ce soit à l’œil nu ou avec des logiciels très perfectionnés. Il y avait beaucoup d’autres points possibles, après comparaison, nous pensons qu’il s’agit de Philae", explique Philippe Gaudon, chef de projet Rosetta au Cnes.

Une découverte primordiale pour les scientifiques

Seule crainte : que l’objet brillant décelé sur les clichés ne soit qu’un morceau de glace reflétant la lumière du soleil… Pour être sûr que ce soit bien Philae, Rosetta devrait descendre à 12 km au-dessus de la comète mais, pour l’heure, un problème de poussière qui éblouit la sonde l’en empêche, et les scientifiques préfèrent maintenir la sonde à 200 km d’altitude.

Même s’il apparaît peu probable que Philae reprenne du service à cause de son emplacement peu ensoleillé, la découverte de sa position est primordiale pour les scientifiques afin d'exploiter au mieux les données récoltées par ses instruments. 

Vidéo sur le même thème : Après plusieurs mois sans nouvelle, on a retrouvé Philae

mots-clés : Philae, Rosetta, Tchouri

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité