Chef d'Etat-major des armées, Pierre de Villiers a publié une tribune dans "Les Echos" pour dénoncer le manque de moyens alloués à la Défense. Un coup de gueule rare pour un haut reponsable de l'armée française.

Inconnu du grand public, Pierre de Villiers est pourtant un personnage central pour notre pays. En tant que chef d'Etat-major des armées, c'est lui qui est responsable d e l'emploi des forces armées françaises et du commandement des opérations militaires. En d'autres termes, il n'est qu'au président de la République - chef des armées - à qui il doit rendre des comptes.

Mais cette fois-ci, le général passé par Saint-Cyr a décidé de publier une tribune dans Les Echos sous forme de coup de gueule. Un fait rare pour un haut gradé de l'armée française. Dans cet article, intitulé "le prix de la paix, c'est l'effort de la guerre", le chef d'Etat-major réclame "une hausse progressive du budget de la défense" pour atteindre 2 % du PIB, contre 1,77 % actuellement. Il s'agit, dit-il, de " rester capable d’assurer, dans la durée, la protection de la France et des Français face au spectre complet des menaces".

C'est lui qui a été chargé des attaques contre Daech après les attentats 

Mais qui est vraiment le chef d'Etat-major des armées ? De son nom complet Pierre Le Jolis de Villiers de Saintignon, le militaire fait partie d'une grande famille de la noblesse française qui a toujours été proche du pouvoir en place. Il a pour frère un certain Philippe de Villiers, l'homme politique aujourd'hui à la retraite et fondateur du Puy du Fou. 

A lire aussi - Que devient Philippe de Villiers, le fondateur du Puy du Fou ?

Issu de l'école militaire de Saint-Cyr, Pierre de Villiers a participé en 1999 à la guerre du Kosovo, où il est entré le premier à la tête de son bataillon d'infanterie mécanisée de la brigade Leclerc. A partir des années 2000, sa carrière s'accélère : en 2008, il est nommé chef du cabinet militaire du  Premier ministre . Par décret du 11 mars 2010, il est nommé aux fonctions de  major général  de l'état-major des armées. Et en 2014, c'est la consécration, François Hollande le nomme chef d'Etat-major des armées françaises, c'est-à-dire le grade le plus élevé pour un militaire. Il a autorité sur les chefs d'Etat-major de l'Armée de terre, de la Marine nationale, de l'Armée de l'air, de la Gendarmerie nationale.

C'est lui qui a été chargé des attaques contre l'Etat islamique après les attentats du 13 novembre. C'est encore lui qui coordonne les opérations extérieures Barkhane au Sahel, Sangaris en République centrafricaine et Chammal en Syrie et en Irak. Il est également en charge de l'opération Sentinelle sur le territoire national. 

Côté vie privée, ce passionné de football est marié et père de six enfants. C'est un catholique pratiquant, mais "laïc et républicain" selon ses propres mots à Libération. Il a déclaré au journal avoir souvent été jugé à propos de son patronyme, quand son frère était médiatisé. Mais cela n'a pas pour autant freiné sa carrière. "C’est l’honneur de la République", selon lui.

Vidéo sur le même thème : Philippe de Villiers, le best-seller des livres politiques 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : ZapTweets : l'actu vue de Twitter !