Alors qu'une pétition circule pour empêcher que la vache ne finisse en bifteck, son propriétaire a fait savoir quel serait son sort à l'issu de l'évènement.

Le Salon de l’agriculture a fermé ses portes dimanche soir et les agriculteurs sont peu à peu rentrés chez eux. Mais de nombreuses personnes se sont enquises du sort de Cerise, la vache mascotte de l’évènement qui s’est tenu pendant un peu plus d’une semaine à Paris.

Si bien qu’une pétition a vu le jour, demandant que la vache ne soit pas envoyée à l’abattoir au lendemain de la fermeture du Salon de l’agriculture. Actuellement signée par un peu moins de 6 000 personnes, la pétition demande que "Cerise ne finisse pas à l’abattoir et soit confiée à un sanctuaire végane".

Publicité

La descendance de Cerise vaut de l’or

Mais Joël Sillac, le propriétaire landais de la bête de 750 kilos, bonne poire, a tenu à rassurer. "Dès lundi, Cerise sera dans son pré pour se remettre de sa grosse semaine à Paris." Et pas question de tuer cette championne de France – qui a encore reçu une médaille lors du Salon – car Cerise est promise à la reproduction. Sa descendance ne comptant pas pour des prunes, la vache de huit ans, qui a déjà eu six veaux, fera encore de nombreux petits.

Publicité

A lire aussi Cerise, la vache star du Salon de l'Agriculture 2016 !

Publicité

Mais ces déclarations n’ont pas redonné la banane aux pétionnaires. "Si Cerise ne sera pas envoyée à l'abattoir immédiatement, c'est parce qu'elle est « reproductrice ». Cerise est donc utilisée pour être une machine à faire des veaux. Ses petits seront envoyés à l'abattoir ou deviendront des reproducteurs également. Ce cycle (mise bas et allaitement) est épuisant pour Cerise.", dénonce "Vegan Folie’s", à l’origine de la pétition.

Vidéo sur le même thème : Cerise, 750 kg, star du salon de l'Agriculture

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :