Depuis l'attentat contre Charlie Hebdo, certains parents ont fait le choix d’appeler leur nouveau-né Charlie afin de rendre hommage à la liberté d’expression.

Le prénom "Charlie" serait-il la nouvelle tendance à adopter pour 2015 ? Dix jours seulement après l'attentat au siège de Charlie Hebdo, les carnets roses de la presse quotidienne française ont mentionné le prénom "Charlie" à plusieurs reprises. Baptiste Coulmont, auteur de Sociologie des prénoms, a ainsi constaté sur son blog qu’une vingtaine de petits Charlie ont été recensés dans toute la France depuis le 7 janvier, le prénom étant donné en première, deuxième ou troisième position.

Si à Paris le prénom n’a été donné qu’une seule fois, il a cependant été attribué 13 fois en deuxième et troisième position, a rapporté BFM TV. Selon le sociologue, cette place ne serait pas anodine puisqu’elle rendrait le prénom "invisible aux yeux de presque tous", mais tout de même "permanent". En région, certaines maternités n'ont pas constaté de changement particulier ni une éventuelle recrudescence du prénom. La maternité de Lille a quant à elle enregistré quatre ou cinq nourrissons portant ce prénom. 

"C'est trop tôt pour le dire"

Comme l’explique Baptiste Coulmont sur son blog, la fréquence des prénoms serait "sensible aux événements". Pour Stéphanie Rapoport, auteure de l’Officiel des prénoms, parler d’un éventuel "pic" du prénom est encore "trop tôt". "Certains parents qui cherchent l’originalité doivent se dire que ce prénom n’est plus si original que ça", a-t-elle ajouté. La spécialiste a également précisé que le prénom était en vogue depuis plusieurs années déjà. Depuis 2005, le nombre de Charlie aurait ainsi été multiplié par 5, selon MYTF1News. Cette hausse pourrait se poursuivre mais "pas sûr que cela soit lié aux récents événements", a confié Stéphanie Rapoport.

Publicité
Quant aux parents qui ont opté pour ce prénom bien avant les attentats, bon nombre d’entre eux se disent fiers de leur choix. Certains ont aussi été surpris par la tournure des événements. "Depuis une dizaine de jours, j’ai l’impression que l’on ‘vole’ le prénom de mon enfant. Ça fait un peu bizarre d’entendre tout le monde dire "Je suis Charlie", a confié ce père de famille.

Vidéo sur le même thème : Luz voudrait que "l'esprit Charlie" perdure

mots-clés : Charlie, Prénom, Bébés

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité